NOUVELLES

La Chine dit voir des signes de stabilité économique après son ralentissement

26/08/2013 06:18 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - Le gouvernement chinois a tenté lundi de rassurer les entreprises et sa population au sujet de sa santé économique en affirmant que sa croissance s'était stabilisée après un long déclin et qu'elle devrait malgré tout atteindre la cible officielle de 7,5 pour cent fixée pour l'année en cours.

L'annonce faite par le porte-parole en chef de l'agence statistique du cabinet chinois s'inscrivait dans le cadre des efforts officiels visant à atténuer le malaise au sujet du plus important ralentissement économique connu par le pays depuis la crise mondiale de 2008.

«Il y a des signes croissants de stabilisation et aussi des signes de croissance», a expliqué le porte-parole, Sheng Laiyun, lors d'un point de presse. «Nous sommes confiants de pouvoir atteindre notre cible de croissance pour l'ensemble de l'année.»

M. Sheng n'a pas communiqué de données mises à jour mais a rappelé de précédents chiffres démontrant que la production industrielle et d'autres parties de l'économie s'étaient améliorées en juillet.

La croissance économique a chuté à 7,5 pour cent lors de la période de trois mois close en juin, après avoir reculé de façon constante pendant 10 trimestres. Il s'agissait du plus long ralentissement depuis le début des réformes entreprises par la Chine il y a trois décennies, a précisé M. Sheng.

Le Fonds monétaire international et des analystes du secteur privé ont réduit leurs prévisions de croissance économique pour la Chine cette année, bien que celles-ci demeurent au niveau très sain d'environ huit pour cent. Certains analystes affirment que la croissance pourrait diminuer sous la barre des sept pour cent lors des prochains trimestres.

Le ralentissement était largement attribuable aux efforts du gouvernement pour réduire la dépendance du pays au commerce et aux investissements — deux éléments qui ont été grandement responsables du boom de la dernière décennie — et s'orienter vers une croissance reposant davantage sur la consommation nationale.

Malgré tout, le ralentissement a été plus prononcé que prévu, en raison d'une demande mondiale plus faible que prévu pour les biens chinois. Certains se sont inquiétés d'une hausse du chômage, ce qui pourrait alimenter des tensions politiques, mais le gouvernement affirme que l'économie génère toujours de nouveaux emplois.

PLUS:pc