NOUVELLES

Embraer va accroître sa position de leader face à Bombardier, dit un analyste

26/08/2013 02:23 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société brésilienne Embraer va accroître sa position de leader sur le marché des jets régionaux au détriment de l'entreprise québécoise Bombardier (TSX:BBD.B), selon l'analyste Derek Spronck, de RBC Marchés des capitaux.

Dans un rapport rendu public lundi, M. Spronck a dit s'attendre à ce que la part de marché d'Embraer augmente à 63 pour cent entre 2013 et 2015, par rapport à celle de 54 pour cent atteinte entre 2001 et 2012.

Le quatrième plus important fabricant d'avions au monde a livré 76 pour cent des jets régionaux vendus sur la planète l'an dernier, contre 29 pour cent en 2003.

Bombardier aéronautique, dont le siège social se trouve à Montréal, a déjà dominé le marché des jets régionaux, mais a vu son leadership diminuer depuis qu'Embraer a lancé les appareils de la gamme E-Jet, en 2003.

Les livraisons d'appareils de 30 à 120 sièges de Bombardier vont chuter à 31 pour cent au cours des trois prochaines années, par rapport à la proportion de 45 pour cent atteinte lors des 12 dernières années, a indiqué M. Spronck.

Embraer a obtenu des transporteurs américains des commandes d'une valeur de 4,9 milliards $ US depuis la fin de 2012, contre des commandes de 1,9 milliard $ US pour Bombardier.

Les appareils CRJ de Bombardier sont plus légers et comptent davantage de sièges que les E-Jet. Ils ont toutefois une portée moins importante, présentent un aérodynamisme moins efficace et leur cabine est plus petite.

Les nouveaux appareils E2 d'Embraer seront plus efficaces grâce à l'ajout de moteurs Pratt & Whitney, les mêmes qui équiperont les avions CSeries de Bombardier.

Bombardier a affirmé que ses appareils de la gamme CRJ étaient concurrentiels, mais M. Spronck a estimé que le constructeur devrait proposer un nouvel avion régional ou se résoudre à concéder une plus grande part de marché.

L'action de Bombardier a reculé lundi de 5 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 4,66 $.

PLUS:pc