NOUVELLES

Des souliers plutôt que des patins

26/08/2013 06:42 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le camp d'orientation d'Équipe Canada s'est poursuivi lundi à Calgary. Les joueurs ont eu la chance d'apprendre à se connaître sur une surface de hockey, mais sans patins.

Sur une patinoire de dimension olympique, mais couverte d'une surface synthétique, les joueurs ont donc chaussé leurs souliers pour une séance de hockey-balle.

Le coût des assurances trop élevé ne permet pas à Hockey Canada de laisser les joueurs patiner.

« On parle un peu de notre système, de ce qu'on veut accomplir, a indiqué Claude Julien, membre du groupe d'entraîneurs. De le faire sur un plancher comme celui-ci, au ralenti, ça aide beaucoup, car des fois on le fait vite, mais pas de la bonne façon. »

Depuis que les joueurs de la Ligue nationale participent aux Jeux olympiques, le Canada a remporté deux fois l'or. Les deux fois sur des patinoires nord-américaines : à Salt Lake City en 2002 et à Vancouver en 2010.

Sur des patinoires plus grandes, le Canada a toujours raté le podium terminant 4e à Nagano en 1998 et 7e à Turin en 2006. La taille de la patinoire est un sujet chaud à Calgary.

« C'est à vous d'en parler. Nous, on se concentre sur nos affaires et on ne se cherche pas d'excuses, a répondu l'attaquant Jonathan Toews. On sait qu'il y aura des ajustements, mais je pense que plusieurs joueurs qui patinent très bien et qui n'auront pas de difficulté avec l'espace qu'on retrouve sur la surface olympique. »

Les dirigeants canadiens veulent une équipe plus rapide. Il y aura assurément de nouveaux visages au sein de la formation canadienne. Steven Stamkos, John Tavares et Claude Giroux, même s'il ne participe pas au camp d'orientation, sont parmi les favoris pour un poste avec l'équipe.

Quinze joueurs de la formation de 2010 sont de retour et tentent de conserver leur place. Les plus jeunes devront donc connaître un excellent début de saison pour impressionner l'état-major canadien.

« Si je suis à Sotchi, je serai heureux. Je suis prêt à tout faire pour cette équipe et j'ai besoin d'un bon début de saison pour le prouver », explique l'attaquant Taylor Hall.

« À mon premier Championnat du monde junior, je n'ai pas joué beaucoup, donc j'ai regardé, j'ai été un bon coéquipier et j'ai apprécié ce rôle. Je suis bien content d'avoir gagné une médaille d'or. »

Les dirigeants de l'équipe canadienne ont jusqu'au 31 décembre pour dévoiler l'identité des joueurs sélectionnés.

D'après un reportage de Patrick Henri

À noter

  • L'attaquant des Sharks de San José Joe Thornton a fait l'impasse sur le camp pour des raisons familiales.

PLUS:rc