NOUVELLES

Chine: Bo accuse sa femme d'infidélité à la fin de son procès

26/08/2013 06:53 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

JINAN, Chine - Le procès le plus sensationnel des dernières décennies en Chine a pris fin lundi, quand l'ancien dirigeant Bo Xilai a évoqué un triangle amoureux entre sa femme et son ancien bras droit — deux des principaux témoins contre lui — pour tenter de redorer sa réputation.

Les procureurs ont plutôt réclamé une peine exemplaire contre Bo, qui selon eux n'a témoigné d'aucun remords pendant les cinq jours qu'a duré son procès pour corruption dans la ville orientale de Jinan.

Le scandale qui a éventuellement coûté son poste à Bo a éclaté quand sa femme a été accusée du meurtre d'un homme d'affaires britannique.

Bo a profité de son témoignage pour présenter sa femme, Gu Kailai, comme une folle et son ancien chef de police, Wang Lijun, comme un homme malhonnête. En revanche, Bo s'est décrit comme un individu intègre entouré de gens peu fiables et menteurs.

Les procureurs ont estimé lundi que le procès a su démontrer que des pots de vin, des détournements de fonds et des abus de pouvoir ont permis à Bo d'empocher quelque 4,3 millions $ US.

Lundi, Bo a affirmé que Wang a tenté d'obtenir l'asile politique à l'étranger après lui avoir admis être tombé amoureux de sa femme. Bo a ajouté qu'il était jaloux de la relation très étroite qu'entrenaient Wang et Gu.

On ne sait pas à quel moment le verdict sera prononcé.

PLUS:pc