NOUVELLES

Rafael Nadal veut continuer sur sa lancée aux Internationaux des États-Unis

25/08/2013 03:52 EDT | Actualisé 25/10/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Demandez à Rafael Nadal comment va son genou gauche à la veille des Internationaux des États-Unis, et il va hésiter un peu avant de répondre.

«Je suis...», a d'abord dit le détenteur de 12 titres du Grand Chelem, dont un triomphe new-yorkais en 2010.

«Vous savez...», a-t-il poursuivi, avant de sourire et de prendre une autre pause.

Éventuellement, Nadal va donner une réponse compliquée, expliquant qu'il croit devoir dire qu'il va bien étant donné la qualité de son jeu.

L'Espagnol a remporté ses 10 derniers matchs et il affrontera l'Américain Ryan Harrison lundi après-midi à Flushing Meadows, lors du début du dernier tournoi majeur de la saison.

«Je me sens mieux qu'il y a six mois, ça c'est sûr, mais j'ai encore de la douleur lors de certains jours», a résumé Nadal, deuxième tête de série.

On lui a demandé s'il pense qu'il va devoir composer avec de tels ennuis pendant le reste de sa carrière.

«J'espère que non, a dit Nadal, 27 ans. J'espère que non.»

Ses genoux l'ont indisposé au fil des années, particulièrement le gauche, qui l'a gardé à l'écart de juin 2012 à février 2013. Il a raté les Jeux de Londres, les Internationaux américains de 2012 et les Internationaux d'Australie de cette année. Et les surfaces dures pourraient amplifier la douleur ressentie; Nadal lui-même trouve qu'il devrait y avoir plus de tournois sur d'autres surfaces.

Comme match précédent au Stade Arthur Ashe, lundi, il y aura la gagante du tournoi en 2000 et 2001, Venus Williams, une ancienne numéro un, qui affrontera la 12e tête de série Kirsten Flipkens, de la Belgique.

En soirée la soeur cadette de Williams et championne en titre, Serena, se mesurera à l'Italienne Francesca Schiavone tandis que le Suisse Roger Federer, 17 fois grand vainqueur en Grand chelem, sera opposé au Slovène Grega Zemlja.

Nadal a une fiche de 15-0 sur les surfaces dures en 2013 - sa série victorieuse lui a valu les titres à Montréal et Cincinnati.

«Il est sur toute une lancée en ce moment. Il joue du tennis fantastique, a mentionné Harrison, 21 ans. Je vais devoir présenter un très haut niveau de jeu.»

Le favori Novak Djokovic, qui a remporté le tournoi en 2011, a dit que «Nadal est vraiment de retour, et il joue peut-être le meilleur tennis de sa carrière sur surface dure. On dirait qu'il a changé un peu son style de jeu. Il est un peu plus agressif et il sait qu'il doit l'être plus qu'avant, avec ses genoux et la rapidité de la surface. Ce n'est pas de la terre battue et ce n'est pas sa surface préférée, c'est plus rapide. Je suis sûr qu'il a travaillé là-dessus.»

PLUS:pc