NOUVELLES

Index

24/08/2013 10:00 EDT | Actualisé 24/10/2013 05:12 EDT

PARIS - La décision du président américain Barack Obama de réclamer une autorisation du Congrès pour une frappe militaire en Syrie a déclenché des appels pour que le Parlement français obtienne le même privilège.

La Constitution française n'impose pas un tel vote à moins _ et jusqu'à ce qu'une intervention militaire ne se prolonge au-delà de quatre mois, comme cela s'est récemment produit au Mali, où la campagne française a repoussé les rebelles islamistes à l'extérieur des villes du Nord, les confinant dans des refuges isolés.

PLUS:pc