Le sous-sol du Musi-Café, le pub qui s'est trouvé en plein coeur de la tragédie qui a frappé Lac-Mégantic le 6 juillet dernier, aurait-il été pillé par des personnes autorisées à être sur les lieux de la fameuse zone rouge?

C'est la question que se posent depuis jeudi soir de nombreux internautes à la suite du message publié sur Facebook par Yannick Gagné, le propriétaire du Musi-Café. Un message dans lequel il explique que plusieurs objets lui auraient été dérobés après la catastrophe.



Des verres de bière, des cadres, des enseignes de bière, des éléments décoratifs, et même de l'argent, confiné dans un coffre, auraient été volés, a indiqué la gérante du Musi-Café, Sophie L'Heureux, en entrevue téléphonique avec le Huffington Post Québec.

Car contrairement à ce qu'on imaginait en voyant les images du café après l'explosion du train qui a coûté la vie à 47 personnes et a complètement détruit une partie du centre-ville, quelques zones du sous-sol du Musi-Café auraient été épargnées par les flammes, a expliqué Mme L'Heureux.

Une information qui n'a pas été confirmée par la Sûreté du Québec.

Selon M. Gagné et Mme L'Heureux, ce sont des personnes qui avaient accès au site après le drame qui seraient à l'origine de ces vols.

« Pour ceux qui n'avaient pas compris les gens qui ont pris les choses avaient accès au site!!! ... on ne parle pas de vandale [sic] ou des gens qui se sont introduits sur le site par infraction », a ajouté le compte Facebook du Musi-Café en commentaires, sous le poste initial de M. Gagné.

«C'est du monde qui était autorisé à travailler sur le site», a confirmé Mme L'Heureux en entrevue.

M. Gagné n'a pas porté plainte à la suite de sa constatation. Il espère seulement que les objets dérobés lui seront remis afin de construire un coin mémorial dans un futur Musi-Café, a expliqué Mme L'Heureux.

La Sûreté du Québec n'a reçu aucune plainte à propos de possibles vols sur les lieux du drame après la catastrophe.

«On va agir en fonction des faits si on nous rapporte des faits», a commenté le sergent Gregory Gomez de la Sûreté du Québec.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Loading Slideshow...
  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • La mairesse Colette Roy-Laroche

  • Le drapeau canadien en berne en mémoire des victimes

  • La mairesse Colette Roy-Laroche parle aux médias

  • Edward Burkhardt

    Des citoyens en colère invectivent le président de Rail World Inc. Edward Burkhardt, lors de son passage à Lac-Mégantic le 10 juillet.

  • Ed Burkhardt

    Le président de Rail World Inc., Edward Burkhardt, s'adresse aux médias à Lac-Mégantic, le 10 juillet.

  • Ed Burkhardt

    Le président de Rail World Inc., Edward Burkhardt, s'adresse aux médias à Lac-Mégantic, le 10 juillet.