NOUVELLES

Inde: nouveau viol collectif

23/08/2013 06:40 EDT | Actualisé 23/10/2013 05:12 EDT
File/Getty
Indian members of a social organisation Our City Our Right holds a candle during a silent protest following the recent gang rape and murder of a 20-year-old college student in Barasat, in Kolkata on June 15, 2013. Activists and social groups in various parts of the state held rallies and protests following the incident. AFP PHOTO/ Dibyangshu SARKAR (Photo credit should read DIBYANGSHU SARKAR/AFP/Getty Images)

NEW DELHI (AFP) - Une femme photographe a été victime d'un viol collectif à Bombay, alors que son compagnon a été sévèrement battu, un fait divers très similaire à une affaire fin 2012 qui avait bouleversé l'Inde, a indiqué la police vendredi.

Dans un quartier chic de Bombay, cinq hommes s'en sont pris jeudi soir à une jeune femme de 23 ans qui prenait des photos de vieux immeubles pour un magazine, en compagnie d'un collègue.

Les agresseurs "ont battu l'homme, l'ont attaché et ont violé la femme, dans un endroit isolé du quartier de Shakti Mills", a précisé un officier de police, sous couvert d'anonymat.

La jeune femme, qui souffre de blessures internes, est traitée à l'hôpital. Elle a pu donner les prénoms de deux de ses agresseurs, qui s'étaient interpelés pendant l'agression, a ajouté le policier.

"Plusieurs suspects ont été interrogés mais personnes n'a été arrêté", a-t-il dit.

En décembre dernier, une étudiante de 23 ans, avait été sauvagement agressée, battues, violée puis jetée sur le trottoir par cinq hommes, à New Delhi. Son compagnon avait été battu. Elle est morte de ses blessures.

Cette affaire avait soulevé une vague de protestations dans le pays, où la classe moyenne n'accepte plus la légèreté dont la justice et les autorités font preuve dans le traitement des violences faites aux femmes.

Après des mois de manifestations massives, le parlement indien avait renforcé les lois punissant les crimes sexuels. Les manifestants critiquaient également la police et les hôpitaux, accusés de s'occuper à peine des crimes sexuels.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestations en Inde après le décés d'une jeune femme violée