Un manifestant happé par un véhicule à Boucherville (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

Les enquêteurs de la police de Longueuil suggèrent au Directeur des poursuites criminelles et pénales de déposer des accusations d'agression armée contre le conducteur du véhicule ayant happé un employé en lock-out de la société Kronos, jeudi matin à Boucherville.

Au volant de sa voiture, un employé de l'entreprise Groupe Robert Transport a heurté l'homme de 64 ans qui manifestait avec une cinquantaine d'autres personnes. L'homme est demeuré coincé sous le véhicule, inconscient.

Les pompiers ont dû intervenir pour dégager l'homme de sa fâcheuse position et lui permettre d'être hospitalisé.

La victime a subi une lacération au visage et une brûlure à un pied, mais sa vie n'est pas en danger. Il restera sous observation à l'hôpital pour les 48 prochaines heures.

Une autre personne a été blessée, plus légèrement, à un bras et deux autres ont dû être traitées pour un choc nerveux.

Le conducteur du Ford Explorer rouge, 47 ans, a été libéré sous promesse de comparaître en décembre prochain et de respecter certaines autres conditions. Il n'a pas d'antécédent criminel.

Le dossier est maintenant entre les mains de la Couronne.

Deux versions contradictoires

Les manifestants accusent le conducteur de 47 ans d'avoir délibérément foncé sur eux, alors que l'entreprise Groupe Robert Transport soutient qu'il s'agit d'un accident.

« Il est arrivé ici et il voulait rentrer à la compagnie [Groupe Robert Transport »], explique la représentante syndicale des employés de Kronos, Jacynthe Gagner. « Il [est] rentré dans le monde avec son auto. [...] il est rentré dans toute la gang. » La porte-parole des employés de Kronos précise qu'il s'agissait d'une manifestation pacifique pour sensibiliser les travailleurs de Robert Transport à leur conflit de travail.

De son côté, la directrice des communications de Robert Transport, Caroline Lacroix, explique que les manifestants bloquaient l'entrée du lieu de travail des chauffeurs de l'entreprise. « Il y a un chauffeur qui a été entouré par les manifestants et malheureusement, quelqu'un a glissé et est tombé pour se retrouver sous le véhicule », a déclaré Mme Lacroix.

Dans une déclaration transmise aux médias, le Groupe Robert Transport a dit considérer qu'il s'agissait d'un événement provocateur, tout en déplorant que l'incident ait fait deux blessés.

Sur des images filmées par un manifestant, on voit le conducteur monter dans son véhicule et démarrer à vive allure.

Les manifestants - des employés de l'usine varennoise de Kronos - s'étaient rassemblés devant la société de transport de Boucherville pour dénoncer la poursuite des livraisons en dépit du lock-out qui les frappe. Le Groupe Robert Transport, client de Kronos, effectue des livraisons de matières premières à l'usine de Varennes. Leurs livraisons permettent à Kronos, selon les syndiqués, de poursuivre ses activités.

Les syndiqués continueront de manifester affirme le président de la Fédération de l'industrie manufacturière, de la CSN, Alain Lampron. « Moins il y a de personnes qui appuient Kronos dans ce conflit, plus il y a de chances que l'employeur se rassoit à la table des négociations » dit-il.

Les 320 employés de Kronos sont en lock-out depuis le 13 juin dernier.

Avec des informations de Karine Bastien

Sur le web

Un manifestant happé par un véhicule à Boucherville | Radio ...

Manifestant de Kronos blessé à Boucherville - Actualités ... - Finances

Boucherville Un gréviste happé par un véhicule - TVA Nouvelles

Un gréviste happé par un véhicule à Boucherville - Le Journal de ...