Justin Trudeau fera de la légalisation de la marijuana un élément de sa plateforme électorale

Publication: Mis à jour:
JUSTIN TRUDEAU ROBOCALLS FINDINGS
CP

Le chef du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, compte inclure la légalisation de la marijuana dans la prochaine plateforme électorale de la formation.

De passage à Montmagny, près de Québec, mercredi, Justin Trudeau s'est réjouit de la position prise la veille par les membres de l'Association canadienne des chefs de police, réunis à Winnipeg, qui réclament de nouvelles dispositions législatives de la part d'Ottawa pour mieux gérer les cas de possession illégale de cannabis.

Pour Justin Trudeau, c'est un pas dans la bonne direction. « Je suis content de voir que les policiers reconnaissent qu'on dépense énormément d'argent à donner des casiers judiciaires à des gens qui ne méritent pas d'en avoir », dit-il.

Il estime que trop de fonds publics sont consacrés à la criminalisation de la marijuana. « On dépense presque 500 millions de dollars par année pour poursuivre la criminalisation de la marijuana, ce sont des dépenses inutiles. On devrait faire confiance aux adultes de faire leur propre choix », ajoute le chef du PLC, qui n'est pas le premier libéral à vouloir assouplir les règles autour de la consommation du cannabis.

Sous le gouvernement de Jean Chrétien, en 2001, des modifications de règlements ont établi un cadre exceptionnel pour permettre l'utilisation de la marijuana par les gens souffrant de maladies graves et là où son usage peut avoir des effets bénéfiques qui dépassent le risque.

En 2003, Martin Cauchon, alors ministre libéral de la Justice, avait proposé le projet de loi C-38, qui prévoyait notamment des contraventions pour la possession de petites quantités de cannabis. Ce projet n'a pas eu de suites. Le gouvernement conservateur de Stephen Harper a été élu en janvier 2006.

« On parle de 475 000 personnes depuis 2006 qui ont eu un casier judiciaire à cause de la marijuana. Nos jeunes ont trop d'accès à la marijuana. En la contrôlant, on va pouvoir éliminer cet accès-là et enlever les profits extraordinaires qui vont aux gangs criminels », conclu le chef du PLC.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Aussi sur Le HuffPost:

Close
Justin Trudeau au fil des années
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction