DIVERTISSEMENT
21/08/2013 04:10 EDT | Actualisé 21/10/2013 05:12 EDT

Les métamorphoses de POP UP! à la Galerie Donald Browne de DHC / ART (PHOTOS)

Courtoisie

L’exposition POP UP! de la galerie Donald Browne actuellement à DHC / ART a pour sujet la métamorphose. La galerie Donald Browne du Belgo a choisi une sélection d’œuvres d’artistes pour cette exposition.

Une poupée aquise au « Dollorama » accueille les visiteurs. Elle agite sa jupe orange comme une vadrouille, tout en jouant la musique de Shania Twain. Cette œuvre de Myriam Laplante reflète les faux bijoux des vêtements kitsch de l’interprète Liberace dont les portraits font partis de l’exposition. Avec sa série photographique Liberace’s Closet, Shari Hatt interroge notre fascination pour la vie privée des célébrités et notre relation à la notion d’identité sexuelle. Les habits scéniques du flamboyant Liberace ont transformé cet excentrique performeur.

À l’entrée de l’exposition se trouve aussi une géante tête rouge en cire, œuvre de l’artiste Louis Fortier. Cet autoportrait monumental a été réalisé, littéralement, avec la paume de l’artiste. Grand écorché a été fait suite à plusieurs impressions de la main de Fortier sur la cire, qu’il a appliqué couche après couche pour créer son propre portrait.

Les tuiles blanches de céramique de John Francis transmettent les thèmes du contraste et de la métamorphose. De la destruction naît l’apaisement et la création. Après avoir cassé les tuiles blanches, Francis les assemble avec soin pour créer cette œuvre. Les minuscules fissures noires ressortent tel des coutures. Ses œuvres sont comme des mandalas rectangulaires.

L’exposition éclectique montre également le travail de la sculpteure Laura Santini. Son balai hyperréaliste en bronze, Rammaza, coulé en Italie, tient nonchalamment sans aucun support.

L’artiste Suzy Lake a deux œuvres dans l’exposition. Une de ses images a pour sujet ses lèvres, où le duvet facial est prédominant sur une bouche rouge vif. Le rouge à lèvre est appliqué en trois couches sérigraphiées de rouge tout comme son vernis à ongles. Le titre de la photographie, Beauty at a Proper Distance, est un commentaire sarcastique sur la séduction, qui vient de son « make over ». Une seconde photo représente des roses rouges sensuelles - ainsi que leurs épines.

Pour assimiler la subtilité ou la non-subtilité de ces œuvres évocatrices, l’exposition demande de la réflexion de la part du public. Sorel Cohen photographie des mouchoirs de tissu blancs, dont les tristes plis rappellent des émotions du passé.

Les deux petites images de l’artiste Gabriel Dumont-Coutu montrent ce qui semble être de vieux vinyles 45 tours. Après une inspection minutieuse, l’œuvre n’est pas ce qu’elle semble être. « Chaque ligne circulaire concentrique a été créée à la main », explique Donald Browne.

Celui-ci planifie cet automne cette nouvelle exposition POP UP! au DHC / ART. Living in the Material World évoque bien sûr la célèbre chanson de Madonna. « Le thème est aussi la démarche des artistes », note Browne, et qui mettra en vedette deux artistes; Valerie Koulakis et Paul Bureau. Le vernissage est le 6 septembre.

DHC / ART

451, rue Saint Jean

dhc-art.org

POP UP! Galerie Donald Browne à DHC / ART

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)