NOUVELLES
20/08/2013 06:41 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Pervez Musharraf est accusé en lien avec la mort de Benazir Bhutto

RAWALPINDI, Pakistan - L'ancien président pakistanais Pervez Musharraf devra répondre d'accusations de meurtre en lien avec l'assassinat de sa rivale, Benazir Bhutto, en 2007.

C'est la première fois que Musharraf, ou que tout autre ancien chef militaire au Pakistan, est accusé d'un crime.

Des accusations de meurtre et de complot pour meurtre ont notamment été déposées contre Musharraf. Les procureurs avaient précédemment reproché à l'ancien président de ne pas avoir pris les mesures adéquates pour assurer la sécurité de Mme Bhutto.

Musharraf est actuellement en détention à domicile en raison des accusations dont il fait l'objet.

L'ancien militaire s'est présenté en personne devant le tribunal mardi, et il a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité. Il sera de retour devant la justice le 27 août.

Ancien allié des États-Unis, Pervez Musharraf s'est exilé au Royaume-Uni en 2008 après avoir été contraint de démissionner de ses fonctions de président du Pakistan, poste auquel il avait accédé après un coup d'État en 1999. Il est rentré au Pakistan en mars dernier pour des raisons qui demeurent encore nébuleuses.

Le Pakistan est actuellement dirigé par ses rivaux politiques, le président actuel, Asif Ali Zardari, étant le veuf de Mme Bhutto et son héritier politique.

PLUS:pc