NOUVELLES
20/08/2013 10:16 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

L'UCI ne rapporte aucun cas de dopage pendant le Tour de France 2013

AIGLE, Suisse - L'Union cycliste internationale a révélé qu'aucun coureur n'a échoué un test de dépistage au Tour de France de cette année après avoir complété l'analyse de 622 échantillons.

La directrice du programme antidopage à l'UCI, Francesca Rossi, a précisé que le programme de dépistage avait inclus 113 échantillons d'urine analysés pour l'EPO et 15 pour les stéroïdes, 22 échantillons de sang testés pour des substances comme l'EPO et 18 pour l'hormone de croissance humaine.

Rossi a révélé lors d'une séance d'information que «nous n'avons dépisté aucun cas défavorable au Tour de France.»

Le programme de dépistage a inclus 203 échantillons prélevés sur les coureurs à l'entraînement et 419 pendant la course de trois semaines, remportée par le Britannique Chris Froome.

Un total de 443 échantillons de sang et 179 échantillons d'urine ont ainsi été prélevés.

Les 622 échantillons prélevés constituent une hausse par rapport au 566 du Tour de 2012, au cours duquel le Luxembourgeois Frank Schleck a été testé positif à un diurétique interdit.

PLUS:pc