NOUVELLES
20/08/2013 12:24 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Libération imminente d'un otage canadien en Colombie

Les guérilleros colombiens de l'Armée nationale de libération (ELN) ont annoncé lundi leur intention de libérer dans les prochains jours un géologue canadien qu'ils détiennent depuis le mois de janvier.

Jernoc Wobert a été enlevé dans la province de Bolivar, dans le nord du pays, en compagnie de cinq autres employés - deux Péruviens et trois Colombiens - d'une mine d'or gérée par la compagnie minière canadienne Braeval Mining.

Les cinq mineurs sud-américains ont depuis été relâchés.

« Dans les prochains jours, le ressortissant canadien Jernoc Wobert (...) sera libéré », a annoncé l'ELN dans un communiqué publié sur son site internet.

Braeval a annoncé le mois dernier avoir renoncé aux droits d'exploration minière que le gouvernement colombien lui avait octroyés, satisfaisant ainsi une exigence de l'ELN.

Deuxième groupe rebelle du pays en importance, l'Armée nationale de libération a émis le souhait de rejoindre les négociations de paix en cours entre le gouvernement du président Juan Manuel Santos et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), qui visent à mettre fin à un demi-siècle de conflit.

Juan Manuel Santos, qui a conditionné l'invitation de l'ELN à la libération de tous ses otages, dont Jernoc Wobert, a salué la décision des guérilleros.

« C'est une décision qui me semble correcte, pour entamer un dialogue dans le but de parvenir à la paix dans ce pays », a-t-il dit dans un communiqué de la présidence.

Reuters

PLUS:rc