NOUVELLES
20/08/2013 02:16 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

L'aide militaire américaine à l'Égypte aurait cessé, selon un adjoint au Sénat

WASHINGTON - Les États-Unis ont mis fin à leur aide militaire à l'Égypte, a annoncé mardi un adjoint au Sénat américain, décrivant ce qui pourrait être la conséquence de la décision du Caire d'employer la manière forte contre ses opposants islamistes, et pour avoir renversé le président Morsi par les armes.

Des responsables de l'administration Obama ont toutefois immédiatement rejeté cette affirmation.

David Carle, adjoint du sénateur démocrate Patrick Leahy, a déclaré que le sous-comité sénatorial pour le budget des activités étrangères avait été informé que le «transfert d'aide militaire avait pris fin» en raison des opérations des forces de sécurité égyptiennes contre les partisans des Frères musulmans et du président renversé Mohamed Morsi.

Selon M. Carle, cela ne représente pas nécessairement la politique officielle de Washington, et nul ne connaît la durée de cette suspension.

Des responsables de l'administration Obama avaient déjà indiqué que la Maison-Blanche réévaluait l'aide américaine à l'Égypte dans la foulée du coup d'État contre le premier président démocratiquement élu, et les violentes confrontations entre forces de sécurité et manifestants qui ont fait près de 1000 morts au cours de la dernière semaine.

Ils ont toutefois précisé qu'aucune décision n'avait été prise, malgré l'affirmation de la porte-parole du département d'État, Jen Psaki, lundi, voulant que Washington n'avait pas encore versé 585 millions $ US — près de la moitié de l'aide militaire annuelle — pour l'année financière 2013.

Un autre responsable a assuré que les entreprises américaines étaient encore payées pour les programmes d'aide égyptiens, et que «rien n'avait été stoppé».

PLUS:pc