NOUVELLES
20/08/2013 10:10 EDT | Actualisé 20/10/2013 05:12 EDT

Des perles tombées du ciel

Les plus vieux objets de fer conçus par les humains jamais découverts, datés d'environ 5000 ans, ont été forgés à partir de météorites, affirment des archéologues britanniques.

Ces neuf perles de fer ont été retrouvées en 1911 dans un cimetière du village d'El-Gerzeh, en Égypte, par d'autres archéologues britanniques. Elles étaient enfilées sur des colliers avec  d'autres métaux précieux, comme de l'or, ou des gemmes (lapis-lazuli, agathe, etc.)

Le Pr Thilo Rehren et ses collègues de l'University College de Londres expliquent que c'est une analyse poussée des perles qui a permis de déterminer qu'elles sont composées de fer météoritique, et non de minerai terrestre. Elles ont été bombardées de neutrons afin de lire la « signature » atomique de chacun des éléments composant leur alliage métallique.

Les scientifiques ont ainsi découvert qu'elles sont composées de nickel, de phosphore, de cobalt ainsi que de germanium, qui n'est présent qu'à l'état de traces infimes dans le fer terrestre. Le métal qui a servi à fabriquer les perles est donc nécessairement né dans l'espace, avant de venir s'écraser sur Terre.

D'autres tests ont montré que ce fer météoritique avait été à maintes reprises chauffé et martelé pour façonner des perles.

Ces perles cosmiques sont actuellement conservées au Musée Petrie de l'University College de Londres (UCL).

Le détail de cette analyse est publié dans le Journal of Archaeological Science.

PLUS:rc