NOUVELLES
19/08/2013 08:02 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

Les Néo-Brunswickois invités à se prononcer sur un projet de pipeline

Les Néo-Brunswickois en apprendront un peu plus cette semaine sur le projet de pipeline de TransCanada. La compagnie tiendra des séances d'information dans sept municipalités de la province, dont la première a lieu lundi soir à Edmundston.

Lors de ces séances, TransCanada doit dévoiler plus de détails sur le tracé proposé.

À Edmundston, le projet de pipeline suscite déjà des inquiétudes par rapport à la proximité du bassin hydrographique.

« On voit qu'on a fait un effort pour l'éviter, mais ce n'est pas complet puis y a des zones où c'est très très proches, y a des zones où c'est toujours dans le bassin hydrographique alors y a du travail à faire encore », explique le maire Cyrille Simard.

La ville a cependant déjà pu exprimer ses craintes à TransCanada et selon le maire, la compagnie semble ouverte à des changements possibles.

Dans chaque endroit où il y aura une séance d'information, des cartes de la région avec le tracé proposé du pipeline pourront être consultées.
Selon le porte-parole de TransCanada, Philippe Canon, il s'agit d'une étape cruciale.

« Mais aussi de pouvoir incorporer leurs commentaires dans nos documents puis éventuellement ça mène à notre dépôt à l'Office national de l'énergie. C'est important pour les gens de venir nous rencontrer »

L'ébauche finale du tracé sera présentée aux instances règlementaires, mais pourrait encore être modifiée lors de cette étape.

« Maintenant, le tracé final ne sera pas connu tant et aussi longtemps que les audiences de l'Office national de l'énergie, en fait que l'Office national n'aura pas terminé son travail », explique Philippe Cannon.

Le projet sera déposé en janvier et ce n'est qu'en 2015 que l'Office national de l'énergie décidera de son sort.

PLUS:rc