NOUVELLES
19/08/2013 03:36 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

Droits des victimes : les consultations fédérales s'arrêtent à Saskatoon

Le ministre de la Justice du Canada, Peter MacKay, s'est arrêté à Saskatoon lundi dans le cadre de sa tournée nationale de consultation publique sur les droits des victimes d'actes criminels.

Ottawa veut déposer une Déclaration des droits des victimes à la Chambre des communes à l'automne. L'objectif est d'inclure de façon plus précise les droits de ces personnes dans le système de justice afin de mieux les protéger lorsqu'elles ont à faire avec le système.

La Déclaration doit aussi permettre de minimiser les contacts entre les victimes et leurs agresseurs.

L'une des participantes à la consultation de lundi, Carol Soles, responsable du Prince Albert Safe Shelter for Women, espère justement que le projet gouvernemental permettra aux femmes d'être représentées en cour par une autre personne, afin qu'elles n'aient pas à faire face à leurs agresseurs.

En tout, le ministre MacKay a discuté avec une douzaine de personnes à Saskatoon, notamment des victimes d'actes criminels, des avocats et des défenseurs des droits des victimes.

Selon le ministre, le processus de consultation permet aux victimes et aux participants au système de justice « d'avoir l'occasion de présenter une expérience et des idées pour améliorer le système de justice pour les victimes ».

Actuellement, les droits des victimes d'actes criminels ne sont pas clairement établis, soutient le ministre MacKay, ce qui entraîne des retards inutiles dans le traitement des dossiers.

Le processus de consultation publique prendra fin le 3 septembre.

PLUS:rc