NOUVELLES
19/08/2013 05:17 EDT | Actualisé 19/10/2013 05:12 EDT

BlackBerry perd des parts de marché

BlackBerry perd des parts de marché dans la plupart des régions du monde, même dans ses places fortes habituelles, l'Afrique du Sud et l'Indonésie, selon une nouvelle étude.

Malgré tout, la société britannique Juniper Research affirme que le fabricant canadien de téléphones intelligents demeurera un joueur de calibre international et qu'il devrait vendre davantage d'appareils cette année que l'an dernier, dans un contexte où la concurrence augmente.

Juniper indique par ailleurs que les ventes d'appareils fonctionnant sous le système d'exploitation Android de Google dépassent largement celles du iPhone d'Apple à l'échelle mondiale, grâce à des prix peu élevés dans les pays en voie de développement.

La firme spécialisée en recherches pense que si Apple lançait un modèle moins cher de son iPhone, la concurrence pourrait être plus vive dans certains secteurs, mais que les appareils Android continueront de dominer ceux d'Apple là où le prix constitue un important facteur.

Selon Juniper, Android, avec ses appareils à prix faibles et élevés, continuera presque certainement de dominer le marché pendant encore un bon moment.

BlackBerry a perdu des parts de marché face aux appareils d'Apple et ceux comptant le système Android, utilisé dans les téléphones des marques Samsung et HTC, entre autres. Et les nouveaux appareils BlackBerry 10, le Z10 et le Q10, sont à la peine face aux plus récents modèles d'Apple et Android.

Néanmoins, Juniper prédit que BlackBerry vendra davantage de téléphones intelligents cette année que l'an dernier.

BlackBerry a récemment annoncé que son conseil d'administration avait entrepris un processus qui pourrait se traduire par la vente de la société, des partenariats ou d'autres choix stratégiques.

Le BlackBerry Q5, le plus récent téléphone intelligent fonctionnant sous le nouveau système d'exploitation du fabricant ontarien, a été lancé la semaine dernière au Canada.

Le Q5 - qui fait suite au modèle Q10 avec clavier physique et au Z10 à écran tactile, lancés plus tôt cette année - était déjà en vente dans d'autres pays, mais pas au Canada. Le téléphone a initialement été conçu pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique, l'Asie et l'Amérique latine, mais la société a récemment décidé d'ajouter le Canada à cette liste.

L'action de BlackBerry a reculé lundi de 16 ¢ à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 10,70 $.

La Presse Canadienne

PLUS:rc