NOUVELLES
18/08/2013 04:24 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

L'accès à la justice au pays décrié dans un rapport de l'Association canadienne du Barreau

Shutterstock
justice statue in frankfurt at...

L'accès à la justice au Canada est «déplorable», indique un nouveau rapport de l'Association canadienne du Barreau, qui réclame également autre chose que des «réparations de fortune».

La version courte du rapport, publiée dimanche lors du congrès de l'association à Saskatoon, affirme que l'accès à la justice est profondément inégal au Canada.

Selon le document, cette inégalité a un coût pour l'ensemble de la population, mais les plus pauvres souffrent le plus de ce déséquilibre.

L'auteure du rapport, Melina Buckley, soutient que l'une des plus grandes inquiétudes est le nombre croissant de gens se représentant eux-mêmes dans des affaires au civil.

Selon Mme Buckley, plusieurs personnes gagnent tout juste assez d'argent pour ne pas avoir droit à l'aide juridique, mais elles n'en gagnent cependant pas suffisamment pour se payer un avocat. Ces gens se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes en cour, dit-elle.

Le problème serait particulièrement grave dans les affaires de droit familial.

Au dire de Mme Buckley, cette façon de faire augmenterait la lourdeur du système.

Le document publié dimanche présente déjà plusieurs recommandations.

Le rapport réclame entre autres un financement accru du fédéral pour l'aide juridique au civil.

Les auteurs demandent que d'ici 2020, tous les Canadiens vivant sous le seuil de la pauvreté puissent obtenir une couverture complète des services juridiques publics.

Tous les 31 objectifs du rapport doivent être atteints d'ici 2030, demande-t-on dans le document.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

2012: The Darkest Moments