NOUVELLES
18/08/2013 11:31 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

Égypte: les deux Canadiens arrêtés au Caire seraient en santé en prison

TORONTO - L'ami de deux Canadiens arrêtés au Caire a dit avoir appris, de source consulaire, que les personnes en question allaient bien, mais qu'ils ne savaient toujours pas s'ils seront accusés.

Justin Podur affirme que le personnel consulaire lui a dit avoir vu le réalisateur torontois et professeur à l'Université York John Greyson, et Traek Loubani, un urgentologue de London, en Ontario.

Ceux-ci sont détenus dans une prison cairote.

Les deux hommes se trouvaient dans la capitale égyptienne et étaient en route vers Gaza lorsqu'ils ont été arrêtés par la police dans la foulée des heurts meurtriers se déroulant au Caire, a dit M. Podur, qui est un ami et un collègue.

La porte-parole des Affaires étrangères Caitlin Workman a confirmé que deux Canadiens avaient été arrêtés, avant d'ajouter que l'ambassade canadienne au Caire était en contact avec les autorités locales, en plus d'offrir de l'assistance consulaire. Elle a toutefois indiqué que les règles sur la protection de la vie privée l'empêchaient de révéler davantage d'informations.

Plus tôt, M. Jodur avait dit être «très inquiet» à propos de la sécurité de ses amis.

«Ils se trouvent dans une prison égyptienne lors de l'une des pires semaines dans l'histoire du pays», a-t-il ajouté.

M. Podur a précisé que l'Université Western Ontario de London, en Ontario, possède un programme de collaboration qui permet d'envoyer des médecins à Gaza pour y former d'autres docteurs.

Selon lui, M. Greyson s'y rendait pour évaluer la possibilité de tourner un documentaire sur l'hôpital Al Shifa à Gaza.

Les deux hommes sont arrivés dans la capitale égyptienne le 15 août, mais leur voyage vers Gaza a été retardé en raison des troubles.

«En raison des tensions et des heurts, il était passablement difficile et dangereux de se rendre vers la frontière», a dit M. Podur, avant d'ajouter que «traverser le Sinaï est dangereux, franchir la frontière est dangereux».

Toujours selon M. Podur, les deux hommes ont été arrêtés vers 22h, vendredi, soit après le couvre-feu actuellement en vigueur au Caire, mais M. Podur n'était pas certain s'ils avaient été embarqués en compagnie de plusieurs personnes arrêtées pour avoir violé le couvre-feu, ou s'ils avaient été mis en cellule pour une autre raison.

Il précise que son dernier contact avec les deux hommes était un appel de M. Loubani indiquant qu'ils avaient été arrêtés par la police égyptienne.

La violence ne cesse d'escalader au Caire, les affrontements entre forces de l'ordre et partisans de Mohammed Morsi ayant fait plusieurs centaines de morts et de blessés depuis mercredi dernier.

PLUS:pc