NOUVELLES
18/08/2013 10:05 EDT | Actualisé 18/10/2013 05:12 EDT

Des citoyens de San Diego lancent une campagne pour destituer leur maire

SAN DIEGO - Une campagne visant à destituer le controversé maire de San Diego a débuté dimanche, alors que des bénévoles armés de planchettes et de pétitions se sont mis en quête des milliers de signatures nécessaires pour autoriser un vote sur la question.

Plus d'une dizaine de femmes ont déjà publiquement accusé Bob Filner, un démocrate, de leur avoir fait des déclarations ou des avances sexuelles inappropriées. L'ancien membre du Congrès, âgé de 70 ans, a résisté à plusieurs appels à sa démission.

Le maire doit revenir au travail cette semaine, après avoir suivi une thérapie comportementale.

La porte-parole de la campagne de destitution du maire, Rachel Laing, soutient que le premier magistrat est un «prédateur sexuel» et qu'il a abusé de ses pouvoirs.

Les responsables de la campagne affirment avoir recueilli plus de 100 000 $ US jusqu'à maintenant et rallié plus de 1100 personnes comme bénévoles.

La leader de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a estimé que M. Filner devrait démissionner et éviter à San Diego l'épreuve et le coût d'une élection complémentaire.

La plus récente accusation contre M. Filner est survenue jeudi, lorsqu'une bénévole municipale aidant les personnes âgées a déclaré que le maire lui avait caressé les mains à répétition, l'avait invité à des rendez-vous et lui avait fait des commentaires à connotation sexuelle.

M. Filner n'a fait aucune mention des allégations contre lui dans sa réponse aux pétitions de destitution. Il a admis avoir manqué de respect envers des femmes par le passé, mais a nié tout harcèlement sexuel.

La campagne doit récolter 101 597 signatures d'électeurs municipaux inscrits d'ici le 26 septembre. Si la pétition ne compte pas assez de signatures, la campagne disposera de 30 jours supplémentaires pour faire circuler une nouvelle pétition afin d'obtenir des signatures additionnelles.

Plus tôt ce mois-ci, la sénatrice démocrate Barbara Boxer a envoyé une lettre à M. Filner, le pressant de remettre sa démission.

PLUS:pc