NOUVELLES
17/08/2013 03:08 EDT | Actualisé 17/10/2013 05:12 EDT

50 pythons illégaux découverts dans une demeure en Colombie-Britannique

Flickr/myFWC

La Colombie-Britannique est la plus récente province à éprouver des problèmes de serpents, alors que des policiers ont découvert et euthanasié près de 50 pythons détenus illégalement dans une demeure d'une petite ville.

L'inspecteur Chris Doyle, du Service de préservation de la province, a indiqué que des agents avaient été appelés à une résidence de Mission, jeudi, alors que le locataire possédant les serpents était expulsé.

Les agents ont découvert 46 pythons, qu'il est interdit de posséder sans permis en vertu de la loi provinciale sur les animaux sauvages. Le plus long reptile mesurait un peu plus de quatre mètres.

Selon M. Doyle, personne ne possédait de permis dans la maison, qui est située dans une zone résidentielle, à quelques pâtés de maisons d'une école.

Plus tôt ce mois-ci, deux jeunes frères ont été asphyxiés dans leur sommeil par un python africain illégal qui s'était échappé de son vivarium dans une maison de Campbellton, au Nouveau-Brunswick.

«Ces serpents sont un danger pour la sécurité publique», a dit M. Doyle à propos des pythons réticulés trouvés à Mission.

Il a ajouté que les agents de la faune avaient trouvé plusieurs autres serpents et un varan qui ne tombaient pas sous le coup de la réglementation provinciale sur les espèces étrangères, ainsi que d'autres espèces — restreintes, elles —, tels des boas et d'autres genres de pythons.

Les espèces restreintes ne deviennent interdites que lorsqu'elles dépassent une certaine taille.

Les varans font partie des plus grands lézards de la planète, et certaines espèces de ces reptiles sont interdites, bien que M. Doyle ait précisé que la variante trouvée dans la maison n'était pas illégale.

M. Doyle a souligné que bien qu'aucun serpent venimeux n'ait été découvert, «on doit s'inquiéter d'être mordu par n'importe quel serpent, puisqu'on risque une infection, en plus de la morsure comme telle».

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

D'incroyables spécimens d'araignées