NOUVELLES
16/08/2013 04:31 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT

Mairie de Montréal: Denis Coderre, Marcel Côté, Richard Bergeron et Mélanie Joly débattront ce soir

Shutterstock
montreal old city hall after...

Quatre candidats à la mairie de Montréal croiseront le fer pour une première fois, ce soir, à l'amphithéâtre du pavillon Sherbrooke de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), à l'invitation de l'École d'été de l'Institut du Nouveau Monde (INM).

Denis Coderre, Marcel Côté, Richard Bergeron et Mélanie Joly débattront de questions concernant la jeunesse et la participation citoyenne dès 20 h. Anne-Marie Dussault de Radio-Canada animera les échanges, qui devraient durer un peu moins de deux heures.

Le débat reprend une formule souvent utilisée. Pour chacun des thèmes de la soirée, l'animatrice posera une question à laquelle les aspirants maires répondront à tour de rôle. Suivront des duels entre deux candidats, puis un débat à quatre.

Sur place, seuls 70 des 340 sièges sont destinés au grand public, les autres étant réservés aux participants de l'École d'été ou à des invités de l'INM. Le débat sera cependant diffusé en direct dans la Chaufferie du Cœur des sciences, située tout près.

À ces deux endroits, les membres du public seront invités à écrire des questions destinées aux candidats. Deux d'entre elles leur seront posées en fin de soirée.

Le débat, qui aura lieu avant même que la campagne ne soit officiellement lancée, ne sera pas diffusé à la télévision, ce qui limite son impact au sein de la population. Il sera cependant possible de le voir sur le site Internet de l'INM.

Le candidat indépendant à la mairie de Montréal Michel Brûlé conteste le fait de ne pas avoir été invité à ce débat. Il a d'ailleurs fait parvenir une mise en demeure à l'Institut du Nouveau Monde.

Le directeur général de l'INM, Michel Venne, n'entend cependant pas revenir sur sa décision. Il dit avoir décidé d'inviter les trois candidats qui sont à la tête de partis ou de coalitions représentés au conseil municipal - Marcel Côté, Richard Bergeron et Denis Coderre - en plus de Mélanie Joly, en raison de son implication auprès des jeunes.

En entrevue au Réseau de l'information, la chef de Vision Montréal, Louise Harel, qui appuie la candidature de Marcel Côté, s'est montrée compréhensive face à la décision de l'INM. La présence d'une dizaine de candidats sur une même scène, dit-elle, « peut enlever énormément d'intérêt », l'exercice pouvant devenir « très lourd et très long ».

« Les télédiffuseurs vont devoir se poser cette question pour des débats télédiffusés », a-t-elle noté.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Qui se présente? Qui ne se présente pas?