NOUVELLES
16/08/2013 12:37 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Séisme en Nouvelle-Zélande. plus de peur que de mal

Un puissant séisme a ébranlé la capitale de la Nouvelle-Zélande, vendredi, perturbant la circulation et semant la panique parmi les employés des tours de bureaux.

Certains édifices de Wellington ont été évacués et des objets sont tombés des étagères à certains endroits. Les policiers tentent de vérifier des informations voulant qu'une maison près du lieu de l'épicentre ait été lourdement endommagée.

Les autorités ne rapportent pas de victimes dans l'immédiat.

Le séisme de magnitude 6,5 est survenu peu après 14 h 30, heure locale (22 h 30, jeudi soir, heure de Montréal). Son épicentre se trouvait près de Seddon, dans l'île du Sud. Plusieurs répliques ont suivi la secousse initiale.

Des rochers sont tombés sur l'autoroute nationale 1, la principale voie de circulation près de Seddon, a indiqué une porte-parole de la police, Barbara Dunn.

Selon l'USGS, l'institut américain d'études géologiques, l'épicentre se trouvait à 94 kilomètres de la capitale, Wellington, à une profondeur de 10 kilomètres.

Les autorités n'ont pas diffusé d'alerte au tsunami.

La Nouvelle-Zélande se trouve sur la « ceinture de feu » du Pacifique, où l'activité sismique est constante. Un violent tremblement de terre survenu à Christchurch, en 2011, avait fait 185 morts et détruit une grande partie du centre-ville.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc