NOUVELLES
16/08/2013 02:21 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Pornographie juvénile : un homme de Québec admet sa culpabilité

Mario Vaillancourt, un homme arrêté l'an dernier à Québec après une enquête internationale au sujet d'un réseau de pornographie juvénile, a plaidé coupable vendredi à plusieurs accusations qui pesaient contre lui.

Mario Vaillancourt a reconnu sa culpabilité à des accusations de possession de pornographie juvénile, de production, impression ou publication de pornographie juvénile et de transmission de pornographie juvénile.

Ces accusations ont été déposées à la suite d'une enquête menée en Europe sur un réseau de pornographie juvénile, explique la procureure de la Couronne, Me Carmen Rioux.

« L'histoire a débuté aux Pays-Bas où un individu là-bas a été accusé pour une panoplie de crimes à caractère sexuel sérieux impliquant des enfants et des contacts avec des enfants, mais par son ordinateur, des liens ont été faits avec cinq personnes au Québec, dont l'accusé », explique Me Rioux.

Une perquisition menée au domicile de Mario Vaillancourt en février 2012 a permis aux enquêteurs d'amasser la preuve. Une dizaine de fichiers avaient été envoyés de son ordinateur. Les policiers ont aussi retracé 79 conversations où il était question de pornographie juvénile.

L'avocat de la défense, Me Rodrigue Beauchesne, a tenu à souligner qu'il s'agissait de conversations. « Il s'agit pour lui d'avoir eu des conversations impliquant des fantasmes de cet ordre, mais aucun leurre envers des jeunes, pas d'actes posés », précise Me Beauchesne.

Mario Vaillancourt reviendra devant le tribunal le 21 mars pour recevoir sa peine.

Il devra auparavant subir une expertise en sexologie.

D'ici là, il doit éviter de se trouver seul en présence de personnes mineures.

PLUS:rc