NOUVELLES
16/08/2013 09:39 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT

Québec sévit contre des hôteliers illégaux

Getty

La Direction des poursuites criminelles et pénales a remis un constat d'infraction à deux propriétaires qui ont loué des appartements à des touristes sans détenir d'attestation de classification de leur hébergement. L'un des propriétaires réside à Québec et l'autre demeure à Lévis.

Les propriétaires ciblés s'exposent à des amendes de 750 $ à 2250 $ pour chaque journée où leur logement a été loué illégalement. Les défendeurs pourront contester leurs constats d'infraction devant les tribunaux.

D'autres constats d'infraction pourraient être remis puisqu'une dizaine de propriétaires sont actuellement dans la mire de la Direction des poursuites criminelles et pénales.

La Ville de Québec examine aussi une trentaine de dossiers actuellement. Les contrevenants pourraient se retrouver devant la Cour municipale.

Réaction positive des hôteliers

L'Association hôtelière de la région de Québec (AHRQ) accueille avec satisfaction les premières actions concrètes entreprises contre des hôteliers illégaux.

Michelle Doré, présidente de l'AHRQ, estime qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction.

« Pour nous, c'est peut-être juste le début. On va voir où ça va aller, comment les gens vont réagir, vont-ils plaider coupables ou non? [...] C'est sûr que l'hébergement illégal est une situation qui ne plaît pas aux hôteliers », soutient-elle.

Les hôteliers demandent depuis plusieurs mois au gouvernement du Québec d'agir pour les protéger, eux qui sont régis par la loi. Un site Internet a notamment été mis sur pied pour dénoncer ce qu'ils estiment être de l'hébergement illégal.

Les hôteliers et aubergistes font valoir que l'hébergement illégal leur fait perdre des revenus importants. Ils estiment que les gouvernements, tant provincial que fédéral, sont aussi perdants.

En juin, le ministre québécois délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, a admis que des actions devaient être prises pour enrayer le problème.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Cinq chambres d'hôtel les plus chères au monde