NOUVELLES
16/08/2013 11:20 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT

Consommation d'essence : Ford indemnisera certains clients 

Après Hyundai-Kia, c'est au tour du constructeur Ford de reconnaître qu'il a sous-estimé la consommation d'essence d'un de ses modèles. Les acheteurs canadiens du C-Max seront ainsi admissibles à une compensation de 895 $.

Pour ceux qui louent l'un de ces hybrides, l'indemnité sera de 595 $.

Au total, un millier de clients canadiens sont admissibles à une compensation, à la suite de plaintes contre Ford aux États-Unis, qui a été forcé de réévaluer la consommation du véhicule.

Ford indique que la cote de la familiale C-Max se basait sur des tests menés sur un autre modèle, la berline Fusion hybride. La porte-parole de la compagnie Christine Hollander explique que la réglementation américaine permet à un constructeur d'utiliser ainsi la cote d'un autre véhicule de « mêmes motorisation et poids ».

Mme Hollander admet, toutefois, que « l'aérodynamique [des deux modèles] est différente ». À la suite d'autres tests, le constructeur a revu la cote combinée ville-autoroute du C-Max à la hausse de près de 9 %, pour atteindre 4,5 litres/100 km.

Ford martelait pourtant l'argument de la faible consommation d'essence du C-Max dans le cadre d'une grande campagne de publicité qui a marqué le lancement de ce modèle l'an dernier. Ford cherche avec le C-Max à concurrencer la Prius de Toyota.

Les compensations offertes aux conducteurs canadiens de C-Max sont plus généreuses que les chèques versés aux États-Unis, en raison notamment du coût de l'essence plus élevé au Canada.

Deuxième constructeur en moins d'un an

En novembre dernier, Hyundai et sa filiale Kia avaient annoncé un programme de compensation pour leurs clients après avoir sous-estimé eux aussi la consommation d'essence de leurs véhicules.

Mme Hollander indique que Ford est « en discussion » avec l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) pour améliorer le processus d'évaluation, sans vouloir donner plus de détails sur ce que le constructeur propose.

Ironiquement, Ottawa avait annoncé l'an dernier que le Canada harmoniserait ses cotes sur celles de l'EPA afin de présenter un portrait plus réaliste aux acheteurs de la consommation en carburant des véhicules.

Ford Canada indique que ses concessionnaires changeront immédiatement les étiquettes de consommation du C-Max dans leurs salles de montre, et ce, volontairement, puisque rien n'oblige la compagnie à le faire ou à offrir des compensations financières, selon la loi canadienne.

*Selon des informations recueillies par Michel Bolduc

PLUS:rc