Nos heures de sommeil pourraient être liées à ce que nous mangeons (ÉTUDE)

Publication: Mis à jour:
DIET AFFECTS SLEEP
Shutterstock

Ce n’est pas un secret, nous sommes ce que nous mangeons... mais nous pourrions aussi dormir comme nous mangeons.

Une nouvelle étude de la faculté de médecine de l’Université Perelman en Pennsylvanie a démontré un lien entre ce que nous mangeons et la manière dont nous dormons. Cette recherche a été publiée dans le journal Appetite.

«En général, nous savions déjà que les individus qui dorment entre sept et huit heures par nuit ont de meilleure chance d’être en bonne santé. Nous avons donc tenté de déterminer quel était le type de diète consommée par les gens qui dorment normalement, ou plus que la moyenne», explique le chercheur Michael A. Grandner, doctorant en neurobiologie.

Les chercheurs ont examiné le nombre de calories consommées et le nombre de verres d’eau bus par les gens qui ont répondu au sondage du National Health and Nutrition Examination entre 2007 et 2009. Le sondage a aussi divisé les participants en fonction de leurs heures de sommeil. Ceux qui dormaient moins de cinq heures par nuit étaient de «très petits dormeurs», ceux qui dormaient de cinq à six heures par nuit de «petits dormeurs», ceux qui dormaient de sept à huit heures par nuit des dormeurs «normaux» et ceux qui dormaient plus de neuf heures par nuit de «grands dormeurs».

LIRE AUSSI:
La méditation: une bonne habitude à prendre au petit-déjeuner
Comment le manque de sommeil peut faire grossir

Les chercheurs ont découvert un lien entre le nombre de calories consommées et le nombre d’heures de sommeil. Ceux qui consommaient le plus de calories, avaient plus de chance d’être de «petits dormeurs», suivis étrangement des «dormeurs normaux», puis des «très petits dormeurs» et finalement des «grands dormeurs».

Les «très petits dormeurs» consommeraient moins d'eau du robinet, d’hydrates de carbone et d’une composante trouvée dans la nourriture orange et rouge. Les «grands dormeurs», eux, consommeraient moins de choline (qui se retrouve dans les œufs et la viande) et moins des composantes retrouvées dans le thé et le chocolat. Par contre, ils boiraient plus d’alcool que les autres types de dormeurs.

Les recherches ont aussi indiqué que les «très petits», les «petits» et les «grands» dormeurs consommeraient une diète moins variée que les dormeurs dits «normaux». Reste à savoir si changer d’alimentation affecte aussi les habitudes de sommeil.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.

Aussi sur Le HuffPost:

Les 13 commandements du sommeil
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Le manque de sommeil rend la nourriture plus désirable

Comment le manque de sommeil conduit-il au surpoids ?

Le manque de sommeil peut conduire à l'obésité

Pourquoi mal dormir fait grossir