NOUVELLES
15/08/2013 08:57 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Hamelin et Maltais s’imposent aux sélections olympiques canadiennes

MONTRÉAL - Les patineurs de vitesse Charles Hamelin et Valérie Maltais sont sortis grands gagnants de cette quatrième journée des sélections olympiques canadiennes sur courte piste, jeudi, à l’aréna Maurice-Richard.

En signant une septième victoire en autant de finales, Hamelin s’est assuré de conclure la compétition au premier rang chez les hommes. Quant à Maltais, c’est avec conviction qu’elle a gagné les deux épreuves du jour, soient le 1000 m et le 1500 m.

À sa sortie de la glace après sa deuxième victoire de la journée, sur 1500 m, Hamelin semblait un peu pris de court par les événements.

«Chaque fois que je vais en finale, mon but c’est de gagner. Mais d’y arriver aux sept premières courses (...) Personne n’aurait pu rêver à ça. C’est génial que ça arrive maintenant. C’est le meilleur moment en fait», a dit l’athlète de Sainte-Julie qui, deux heures plus tôt, avait remporté la finale du 1000 m.

«Je suis vraiment en pleine possession de mes moyens présentement, a-t-il poursuivi. Tout ce que j’essaie fonctionne. Je fais de beaux dépassements. Peu importe la vitesse à laquelle se déroule la course, j’arrive à bien gérer mon énergie jusqu’à la fin. Ça prouve que l’entraînement des derniers mois a été payant.»

François Hamelin a lui aussi connu une excellente journée. Sa troisième place au 1000 m et sa deuxième au 1500 m le ramènent dans la course, lui qui avait connu un début de compétition plutôt difficile.

«C’est une journée qui fait vraiment du bien, a-t-il admis. Depuis le début des sélections, je me sens super bien physiquement. Mais j’ai eu des malchances dans quelques courses et j’ai aussi opté parfois pour de mauvaises stratégies. Aujourd’hui (jeudi), j’avais le dos au mur. Je n’avais pas le choix. Et j’ai réussi à montrer ce que je suis capable de faire.»

Très constant depuis le début des sélections, Charle Cournoyer a terminé deuxième au 1000 m. En finale du 1500 m, le patineur de Boucherville a chuté et a dû se contenter du cinquième rang. Olivier Jean, de Lachenaie, a quant à lui récolté une troisième place au 1500 m et une quatrième au 1000 m.

Victime d’une chute lors de la première journée des sélections, Michael Gilday s’est finalement retiré de la compétition. Toujours aux prises avec des symptômes de commotion cérébrale, l’athlète de Yellowknife présentera une demande d’exemption au comité de sélection. Les résultats qu’il a obtenus lors des douze derniers mois sur le circuit international devraient lui permettre d’être choisi sur l’équipe masculine.

Valérie Maltais en grande forme

Du côté féminin, Maltais s’est maintenue au-dessus de la mêlée en remportant les finales sur 1000 m et sur 1500 m.

«C’est une très belle journée. Deux victoires... je ne pouvais pas vraiment espérer mieux. Et je suis assurée maintenant de terminer en tête du cumulatif du 1500 m ce qui est un petit soulagement pour moi. Ça donne encore plus d’énergie pour la dernière journée», a dit Maltais, qui a gagné les quatre dernières finales. L’athlète de La Baie mène d’ailleurs la compétition présentement chez les femmes.

Marianne St-Gelais, Marie-Ève Drolet et Jessica Hewitt ont consolidé leur place dans le quatuor de tête. St-Gelais, de Saint-Félicien, a terminé deuxième au 1000 m et au 1500 m. Jessica Hewitt a conclu les deux épreuves au troisième rang.

Lors d’une tentative de dépassement en finale du 1000 m, Drolet a durement chuté. La patineuse de Laterrière, qui avait gagné le premier 1000 m, a péniblement franchi la ligne d’arrivée pour se classer quatrième. Blessée au dos, elle n’a pas participé à la dernière finale du 1500 m.

Les sélections olympiques prendront fin dimanche avec la présentation des dernières finales sur 500 m et sur 1000 m.

Rappelons que les athlètes participent à trois finales sur chaque distance. Les deux meilleurs résultats à chacune des épreuves sont retenus pour le calcul des points menant aux sélections.

À l’issue des compétitions, cinq patineurs et patineuses seront nommés sur l’équipe canadienne. Les résultats qu’ils obtiendront ensuite aux deux Coupes du monde du mois de novembre détermineront combien de patineurs pourront représenter le Canada sur chacune des distances aux Jeux de Sotchi. Un maximum de trois athlètes par pays sera admissible pour chacune des épreuves sur courte piste.

PLUS:pc