NOUVELLES
15/08/2013 06:30 EDT | Actualisé 15/10/2013 05:12 EDT

Baisse des inscriptions prévue dans les cégeps

À la veille de la rentrée dans les cégeps, plusieurs institutions commencent à se pencher sur l'impact qu'aura la baisse de clientèle prévue dans les prochaines années par le ministère de l'Éducation.

Le ministère estime que les établissements vont perdre des milliers d'étudiants, soit environ 15 % de leur clientèle.

Cette baisse prévue ne touchera pas, cet automne, deux des principaux cégeps de la région : le Cégep de Sainte-Foy et Garneau. Toutefois, ces deux établissements n'y échapperont pas.

Au cégep Garneau, en 2013, 2700 étudiants sont inscrits, donc l'établissement affiche complet. En 2020, le nombre d'inscriptions prévu est 5057, soit une baisse de 643 étudiants.

« Pour la rentrée de 2013, on n'a pas encore ressenti les effets de cette baisse démographique. Par ailleurs, cette année, nous avons eu une baisse des demandes d'admission de l'ordre de 3 % », explique la directrice du cégep Garneau, Denise Trudeau.

Au Cégep de Sainte-Foy, 6500 étudiants sont inscrits pour la rentrée 2013, mais on prévoit qu'il y en aura 5549 en 2020, ce qui représente une baisse de 951 inscriptions.

Ainsi, les cégeps ont l'intention de s'attaquer au décrochage scolaire puisque seulement 6 élèves sur 10 passent du secondaire au cégep. Ils ont aussi l'intention de rehausser la formation aux adultes, d'admettre plus d'étudiants étrangers et d'adapter les programmes à la demande du marché.

« Il faut revoir, réfléchir à notre offre de formation. Emploi-Québec nous dit que d'ici 5 à 7 ans, on aura besoin de plus de 300 000 travailleurs qui auront des compétences techniques, donc ça va nécessiter une formation postsecondaire », soutient Mme Trudeau.

Le cégep Garneau amorce une réflexion et rendra un rapport, proposant des solutions, d'ici un an.

PLUS:rc