NOUVELLES
14/08/2013 10:10 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

Robert Heffernan remporte le 50 km marche des Championnats du monde d'athlétisme

MOSCOU - Robert Heffernan s'est sauvé dans les 10 derniers kilomètres pour remporter la médaille d'or du 50 km marche des Championnats du monde d'athlétisme, mercredi, donnant à l'Irlande un premier titre mondial en 30 ans.

La médaille de Heffernan, quatrième aux Jeux de Londres, survient 30 ans jour pour jour après celle remportée par Eamonn Coughlan au 5000 m, en 1983. La dernière médaille d'or irlandaise avait été gagnée par Sonia O'Sullivan, aussi au 5000 m, il y a 18 ans.

La compétition s'est amorcée peu de temps après un orage matinal et s'est terminée sous un soleil radieux, trois heures, 37 minutes et 56 secondes plus tard.

«Je ne me suis pas laissé déconcentrer, dans aucune portion de la course. J'y allais simplement kilomètre par kilomètre, et j'ai essayé de ne pas me laisser gagner par les émotions», a commenté Hefferman. «C'est seulement en entrant dans le stade que j'ai eu l'impression de me regarder, comme si j'étais à l'extérieur de mon corps ou que je me regardais sur l'écran géant. Et je me suis dit 'Ça paraît bien... tu parais bien.' J'ai juste poursuivi ma route jusqu'au fil d'arrivée.»

Heffernan a devancé le Russe Mikhail Ryzhov d'une minute et deux secondes. L'Australien Jared Tallent, médaillé d'argent des deux derniers JO, a dû se contenter du bronze, 2:07 plus tard. Il avait aussi gagné le bronze aux Mondiaux, il y a deux ans.

Evan Dunfee, de Richmond, en C.-B., a terminé en 36e place avec un record personnel de 3:59:28.

«Je m'attendais à être un peu plus rapide et à gagner quelques positions supplémentaires», a dit Dunfee. «J'aurais adoré être 10 rangs plus haut, mais je vais prendre ce résultat et poursuivre ma route.»

Le champion olympique et médaillé d'or des Mondiaux 2009, Sergey Kirdyapkin, s'est retiré peu avant le début des Championnats.

Comme il n'y a pas de session de soirée de prévue, la médaille du 50 km marche a été la seule attribuée mercredi.

Ryzhov et Tallent faisaient partie d'un peloton de tête, qui comprenait également le Russe Ivan Noskov, le Français Yohann Diuniz et le polonais Grzegorz Sudol, qui s'est échangé la tête en quelques occasions.

Heffernan s'est joint au groupe à mi-chemin de la course et à compter du 37e kilomètre, Ryzhiv et lui ont pris les commandes.

Au 40e km, Heffernan détenait une avance de 12 secondes sur Ryzhov. Il l'a augmentée à 18 secondes avec cinq kilomètres à faire.

L'Irlandais n'a jamais cessé d'accroître son avance dans les derniers kilomètres et il arborait un large sourire en entrant, seul, dans un stade Luzhniki aux estrades dégarnies.

Après s'être enveloppé d'un drapeau irlandais, il a enlacé sa femme, Marian.

L'Espagnol Angel Garcia, champion de l'édition 1993 et plus vieux compétiteur inscrit, a terminé 12e.

Dans les autres épreuves présentées en matinée, l'Américain Dwight Phillips a conservé ses chances de remporter un cinquième titre mondial en se qualifiant pour la finale du saut en longueur avec un bond de 7,95 m, son plus long saut de la saison.

Il devra toutefois faire beaucoup mieux s'il veut gagner l'or: Eusebio Caseres a terminé premier de cette qualification avec un saut de 8,25 m. Le Mexicain Luis Rivera, qui a réussi le meilleur saut de la saison à 8,46 m, a sauté 8,04 m.

Le champion olympique, le Britannique Greg Rutherford, n'a pas réussi à se qualifier. Celui qui se remet d'une blessure aux ischio-jambiers n'a franchi que 7,87 m.

«Je n'ai pas mal en ce moment, ce qui est essentiel. J'ai réalisé quelque chose d'incroyable en revenant à la compétition cinq semaines après non seulement une déchirure, mais une rupture partielle d'un de mes muscles ischio-jambiers, a rappelé Rutherford. Je me sentais très bien, je sentais que j'avais de la vitesse et lorsque je devais faire mon explosion je n'ai pas ressenti de douleur, et après la première ronde je croyais sincèrement pouvoir obtenir un bon résultat — malheureusement ce ne fut pas suffisant aujourd'hui.»

Les favorites se sont qualifiées au 5000 m dames, menée par la championne olympique, l'Éthiopienne Meseret Defar, qui a réussi le meilleur temps du jour en 15:22,94. Defar a remporté la distance aux Mondiaux de 2007 et compte aussi une médaille de bronze à son actif.

Sa compatriote Tirunesh Dibaba, détentrice du record du monde sur la distance et gagnante du 10 000 m, dimanche, a décidé de ne pas tenter le doublé, tandis que Margaret Wangari Muriuki, du Kenya, s'est retirée en raison d'une blessure aux ischio-jambiers.

Le Kenyan Asbel Kiprop, champion en titre du 1500 m et médaillé d'or des Jeux de Pékin, en 2008, a inscrit le meilleur temps des qualifications en vue des demi-finales en 3:38,15, trois secondes plus vite que quiconque.

Nathan Brannen, de Cambridge, en Ontario, a abouti en quatrième place en 3:38,49.

Silas Kiplagat, qui a battu Kiprop aux essais kenyans, a été le meilleur de son groupe, devant le médaillé d'argent des Jeux de Londres, l'Américain Leo Manzano.

Au marteau, la Polonaise Anita Wlodarczyk a mené les qualifications avec un lancer de 76,18 m. L'Allemande Betty Heidler, ex-championne olympique et médaillée de bronze aux Mondiaux, a raté sa qualification, mais la championne olympique et du monde en titre, la Russe Tatyana Lysenko, a assuré sa place en finale.

Sultana Frizell, de Perth, en Ontario, n'a pu franchir cette étape.

PLUS:pc