NOUVELLES
14/08/2013 10:50 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

Projet de station-service à Sainte-Brigitte-de-Laval : dépôt d'une pétition jeudi

Les citoyens de Sainte-Brigitte-de-Laval ont jusqu'à mercredi soir pour signer la pétition qui demande l'abandon d'un projet de construction d'une station-service près d'une maison ancestrale.

La propriétaire de la plus ancienne maison du village, Norma Yaccarini, a eu toute une surprise quand elle a appris qu'une station-service allait être construite à quelques mètres de sa résidence.

Elle a mis une pétition en ligne, qui a été signée par quelque 900 citoyens jusqu'à maintenant. La pétition sera déposée jeudi à l'hôtel de ville de Sainte-Brigitte-de-Laval.

La propriétaire de la maison espère que le maire reviendra sur sa position. « Mais le maire est vraiment très fermé. Il s'oppose vraiment à ce qu'il y ait un nouveau changement de zonage. Lui semble tenir à sa station d'essence, il semble tenir, en fait, à ce que tout projet de promoteur soit accepté », affirme-t-elle.

Rappel des faits

Norma Yaccarini a acheté sa résidence en 2012 en pensant habiter dans un secteur paisible. Sa maison, construite aux alentours de 1860, est située sur la rue Sainte-Brigitte.

Contrairement à ce qu'elle pensait, Mme Yaccarini n'habite pas dans une zone exclusivement résidentielle, mais bien dans une zone mixte où la construction de commerces est permise. L'arpenteur qui lui avait fourni son certificat de localisation a admis son erreur. L'expert s'est fié aux informations de la Ville qui étaient erronées.

La dame a remis son dossier entre les mains d'un avocat. Elle envisage un recours contre l'arpenteur et le notaire qui ont officialisé la vente de sa résidence.

Norma Yaccarini pourrait obtenir un dédommagement pour la diminution de la valeur de sa résidence.

PLUS:rc