NOUVELLES
14/08/2013 02:26 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

Les Israéliens et les Palestiniens de retour à la table des négociations

JÉRUSALEM - Les négociateurs israéliens et palestiniens ont amorcé mercredi leurs premiers pourparlers de paix en cinq ans, se réunissant à un endroit qui n'a pas été précisé afin d'essayer de mettre fin à un conflit de plusieurs décennies.

La rencontre s'est déroulée dans le plus grand secret, une tentative de la part des deux camps d'éviter que des renseignements ne se retrouvent dans les médias et de préserver la confiance des parties à l'égard du processus.

Les représentants israéliens et palestiniens ont indiqué que les négociations avaient lieu à Jérusalem, sans commenter davantage. Le gouvernement israélien a diffusé une brève vidéo montrant les négociateurs en chef se serrer la main. Les discussions devaient se poursuivre en soirée.

Avant la rencontre, l'annonce par l'État hébreu de la construction de centaines de nouveaux logements dans les colonies israéliennes et l'éruption de nouvelles violences dans la bande de Gaza sont venues rappeler que la route vers la paix promet d'être longue et difficile.

En entrevue avec une chaîne télévisée locale, le négociateur en chef d'Israël, Tzipi Livni a toutefois affirmé que le gouvernement israélien était déterminé à faire un effort pour le bien d'Israël et ses valeurs. Il a assuré qu'il n'abandonnerait pas, même si la tâche était compliquée et complexe.

Les pourparlers ont nécessité des mois de médiation de la part du secrétaire d'État américain, John Kerry, qui a fait six voyages dans la région depuis son entrée en fonction au début de l'année.

ll s'agit de la troisième tentative depuis 2000 pour conclure une entente concernant la création d'un État palestinien à côté d'Israël. En 2008, les négociations avaient été interrompues en partie à cause du refus de l'État hébreu de mettre un terme à la construction de colonies sur les terres réclamées par les Palestiniens pour leur futur pays.

Les Palestiniens souhaitent réunir la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est afin de former un État indépendant. Ces territoires ont été conquis par Israël en 1967.

M. Kerry n'a pas réussi à obtenir du gouvernement israélien qu'il cesse de construire des colonies, mais il a promis aux Palestiniens que l'État hébreu ferait preuve de retenue.

Afin d'inciter le camp adverse à reprendre les discussions, Israël a libéré 26 prisonniers palestiniens mardi soir. Ces hommes sont les premiers d'un groupe de 104 détenus qui seront relâchés par l'État hébreu au cours des neuf prochains mois à mesure que les négociations progresseront.

PLUS:pc