NOUVELLES
14/08/2013 11:21 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

G-B: l'ADN d'un chat a contribué à épingler un condamné pour homicide

LONDRES - Une nouvelle banque de données sur l'ADN de chats domestiqués en Grande-Bretagne a contribué à épingler un criminel condamné pour meurtre, ont indiqué mercredi des scientifiques britanniques.

L'université de Leicester a fait savoir que son catalogue, répertoriant l'ADN de 152 félins, avait prouvé son utilité dans le procès de David Hilder. L'homme a été condamné, la semaine dernière, dans l'homicide de son voisin par un tribunal de Winchester, au sud-ouest de Londres.

Hilder a tué et démembré David Guy dans un site de villégiature de la Grande-Bretagne l'an dernier. Il avait jeté son torse sur une plage à proximité du complexe, repéré peu de temps après par un groupe d'étudiants.

Des poils de chat ont été retrouvés sur le torse de la victime et correspondaient à ceux de l'animal de compagnie du condamné, Tinker. Les chercheurs ont expliqué mercredi avoir créé cette base de données d'ADN pour démontrer l'exactitude de l'information.

PLUS:pc