DIVERTISSEMENT
14/08/2013 08:57 EDT

15e Fête de la Musique de Tremblant : anniversaire sobre, mais riche (VIDÉO)

Sans tambour ni trompette, la Fête de la Musique de Tremblant célébrera cette année son 15e anniversaire. Si aucun événement particulier n’a été organisé pour marquer le coup, le festival créé par Angèle Dubeau repose néanmoins sur une programmation riche et diversifiée, dont les grandes lignes ont été dévoilées en conférence de presse, mardi, et qui comblera autant les amateurs de pop et de classique que de jazz et de blues. Au total, quelques 50 activités et spectacles gratuits seront répartis dans le village piétonnier de Mont-Tremblant, pendant le week-end de la fête du Travail, du 30 août au 2 septembre prochain.

« On est fiers de souligner nos 15 ans, mais ce qu’on veut surtout, c’est de faire une fête à l’image de ce que les autres ont été, avec de la qualité, a expliqué Angèle Dubeau, qui effectuait mardi sa première sortie publique après avoir combattu un cancer du sein, l’hiver dernier. Pour nos 10 ans, on avait présenté une rétrospective des meilleurs moments des neuf éditions précédentes. Chaque année, on veut faire connaître nos coups de cœur, des gens qui figurent parmi les meilleurs au monde, pas seulement au Québec. Il y a toujours de nouveaux groupes et des artistes qui émergent. On ne se répète jamais. Et ultimement, comme musicienne, ça me nourrit. »

Pour tous les goûts

Un horaire chargé attend donc les mélomanes qui seront de passage dans les Laurentides en cette fin de semaine de début d’automne. On lancera les festivités, le vendredi, avec un concert-hommage à François Dompierre, qui cumule 50 ans de carrière et qui soufflait ses 70 chandelles le 1er juillet dernier. Le pianiste et compositeur, grand ami d’Angèle Dubeau, qui nous a « légué un patrimoine musical », aux dires de cette dernière, revisitera les moments-clés de son parcours à travers un récit-récital intimiste.

Le lendemain, le ténor Gino Quilico proposera un avant-goût de son prochain album, Serata d’Amore, à paraître sous étiquette Analekta dans quelques semaines, et nous fera rêver d’Italie. Avant lui, on pourra entendre le lauréat 2012 du Concours OSM Standard Life, Xiaoyu Liu, qui, à seulement 15 ans, a déjà joué au Canada et aux États-Unis. Le jeune homme offre, avec son art, un amalgame des cultures européenne, chinoise et nord-américaine. Plus tard, ce sera au tour de Paul Kunigis, du groupe Oktopus et du duo torontois Tehran Project de nous en mettre plein les oreilles.

En soirée, les Révélations Radio-Canada, celles d’hier et celles d’aujourd’hui, soulèveront la foule, entourées de quelques animateurs d’Espace Musique. Marie-Pierre Arthur, Karim Ouellet, Mamselle Ruiz, le Trio Jérôme Beaulieu et le flûtiste Vincent Lauzer se succéderont sous les étoiles, dans un collectif qui sera retransmis à Espace Musique le lendemain, à 20h.

Le dimanche 1er septembre, on attendra avec beaucoup d’impatience la prestation d’Angèle Dubeau et de son ensemble féminin à cordes, La Pietà, qui frotteront leurs archets au son du programme « diabolique » Violons d’enfer, un concept valsant entre des sonorités de toutes les époques. Mario Saint-Amand et Michel Rivard apporteront leur contribution en signant les textes. Notons qu’il s’agira là d’un retour sur scène pour Angèle Dubeau, qui, ces derniers temps, avait été contrainte de s’éloigner des projecteurs pour quelques mois, le temps de soigner sa maladie. « Je n’aurais pu rêver d’un meilleur podium pour revenir après ce temps d’arrêt », a confié la musicienne, sourire serein aux lèvres. En fin d’après-midi, la chanteuse Lynda Thalie mettra la table pour ses consœurs en interprétant les mélodies internationales de son dernier opus, Nomadia, et le quatuor Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica s’éclatera sur des rythmes brésiliens, manouches, tsiganes et jazzistiques.

À LIRE AUSSI

Cancer du sein : Angèle Dubeau est guérie

Enfin, c’est à Mario Saint-Amand et son 22 câline de blues, que le comédien a promené en tournée tout l’été, que reviendra l’honneur de clôturer le rassemblement, le lundi. Il sera précédé par La Nef, qui déclinera chansons à boire et chansons d’amour de la Renaissance, et par la formation mandingue Kabakuwo.

Encore 5 ans

Pour Angèle Dubeau, il n’est pas facile de dresser la liste des personnalités qui tiendront le haut de l’affiche de la Fête de la Musique. En tant que directrice artistique, elle doit parfois s’imposer des décisions déchirantes, de manière à composer une programmation équilibrée.

« Je fais des heures et des heures d’écoute, a-t-elle expliqué. Je reçois des centaines de démos, de liens, de disques. Au tout début, quand on a commencé la Fête de la Musique, j’avais des dizaines de boîtes de disques et de dossiers de presse dans mon sous-sol. J’écoute absolument tout. Mon rôle, c’est de créer une diversité. »

François Mario Labbé, conjoint, gérant et partenaire d’Angèle Dubeau dans l’aventure de la Fête de la Musique, a annoncé mardi qu’une entente avait été conclue avec la ville de Mont-Tremblant pour cinq futures éditions de l’événement, signe que celui-ci ne s’essouffle pas et qu’il se rendra à son 20e anniversaire, en 2019.

Pour en savoir davantage sur la programmation 2013, on consulte le www.tremblant.ca.