NOUVELLES
13/08/2013 08:14 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

14 millions de Canadiens visitent Facebook au moins une fois par jour

AP
ARCHIV: Das Logo von Facebook ist in Berlin fuer eine Fotoillustration auf einem Laptopbildschirm zu sehen (Foto vom 01.02.12). Facebook geht gegen gefaelschte Profile vor. Das soziale Netzwerk begann, eine Vielzahl von Profilen zu loeschen, die das Unternehmen als unecht einstuft, berichtet das Technologieblog "TechCrunch". Facebook selbst schaetzt die Zahl der unechten Eintraege auf mehr als 80 Millionen. Dazu zaehlt Facebook Profile, die doppelt oder falsch angelegt wurden. Auch Nutzerprofile, die allein zum Verschicken von Spam-Nachrichten benutzt werden, sind unerwuenscht. (zu dapd-Text) Foto: Timur Emek/dapd

Plus de la moitié des Canadiens se connectent sur Facebook au moins une fois par mois et 14 millions visitent quotidiennement leur page, révèlent des données publiées par le réseau social.

En ce qui concerne l'utilisation depuis un appareil mobile, 13 millions de Canadiens se connectent au moins une fois par mois, alors que 9,4 millions utilisent un téléphone cellulaire ou une tablette numérique pour se connecter à Facebook tous les jours.

Bien que le nombre d'abonnés utilisant un ordinateur reste largement supérieur, le volume de trafic mobile a dépassé celui fait depuis les ordinateurs.

Selon Jordan Banks, le directeur de Facebook Canada, l'utilisation mobile génère beaucoup plus d'interactions.

Il soutient que la moyenne d'utilisation de Facebook au Canada est plus importante que les moyennes américaines et internationales.

Selon les données étudiées, 61 pour cent de tous les utilisateurs dans le monde se connectent plus d'une fois par jour. Aux États-Unis, ce chiffre passe à 70 pour cent et au Canada, à 74 pour cent.

«Le comportement des consommateurs est en train de changer profondément», explique M. Banks. «Alors qu'une personne allait se connecter peut-être une fois par jour depuis un ordinateur, les gens sont maintenant en ligne plusieurs fois par jour, et par une multitude d'appareils, pour la plupart mobiles.»

Facebook a publié ces statistiques dans l'espoir de convaincre les annonceurs que plus d'argent devrait être dépensé sur son réseau.

Bien que des utilisateurs n'aient pas apprécié la présence accrue de publicités sur le site, le niveau d'utilisation n'a pas baissé. Selon M. Banks, la fréquence actuelle de 5 pour cent de publicités dans le fil d'actualité n'a aucun impact sur la satisfaction des utilisateurs.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Les dix commandements de Facebook
Du bizarre sur Facebook!