NOUVELLES
13/08/2013 11:38 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Sauber aurait perdu un partenaire

Peter Sauber devra-t-il vendre son équipe? L'écurie de F1 qu'il a créée aurait déjà perdu un des trois partenaires russes qui avaient décidé de la commanditer à partir de 2014.

L'équipe suisse devait en échange de ce partenariat technique complexe faire une place au jeune pilote russe Sergey Sirotkin. Encore fallait-il qu'il soit au niveau. Or, il ne l'est pas. Et l'obtention de sa super licence de F1 pour 2014 pose problème.

L'équipe suisse a cruellement besoin d'argent, étant en retard dans ses paiements au point que plus de 80 fournisseurs auraient entamé une procédure en recouvrement auprès de la justice suisse. Parmi eux, on compte Pirelli (pour 1,3 million de dollars) et Ferrari, le motoriste de l'équipe. Selon le journal Die Welt, Ferrari pourrait ne fournir ni moteur ni personnel, à Spa, en Belgique.

La directrice générale de l'équipe Monisha Kaltenborn se voulait rassurante, mais l'échafaudage de partenariat avec trois entreprises étatiques russes commence à vaciller. Cette entente à long terme devait mettre en valeur la technologie et promouvoir le sport automobile en Russie. Le président Vladimir Poutine devait signer personnellement l'entente, ce qu'il n'a pas fait encore.

Selon le magazine Bild, le conseil d'administration du NIAT, l'Institut national (russe) de technologie aéronautique, aurait finalement dit non au plan de commandite pour Sauber. Or c'est Oleg Sirotkin, le père du pilote, qui dirige cet institut. 

« La question n'est pas de savoir si nous allons survivre, mais de savoir comment nous pouvons gravir les échelons, avait dit Mme Kaltenborn à ESPN le 27 juillet. Nous avons de bonnes raisons de croire à ce partenariat. »

Une des bonnes raisons aurait disparu, selon la presse allemande. De quoi obliger la direction de Sauber à refaire ses calculs.

PLUS:rc