NOUVELLES
13/08/2013 10:50 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

La mort du jeune hockeyeur suscite des réactions

La mort du hockeyeur Jordan Boyd originaire de Bedford, en Nouvelle-Écosse, continue d'alimenter les conversations.

Le jeune homme de 16 ans s'est affaissé sur la glace lundi matin à la première journée du camp des recrues du Titan d'Acadie-Bathurst, au Nouveau-Brunswick.

Au lendemain de l'incident, les activités ont repris au camp d'entraînement. La directrice des opérations de l'équipe, Isabelle Morrier, explique que l'organisation a cru bon de ramener les jeunes rapidement sur la glace, après réflexion.

La Ligue de hockey junior majeure du Québec a promis d'offrir des ressources aux jeunes joueurs de hockey pour les aider à surmonter cette épreuve. « La Ligue apportera tout support nécessaire afin d'aider la famille, ses proches et l'équipe durant cette période difficile », a déclaré le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau par voie de communiqué lundi.

L'annonce de la mort subite de Jordan Boyd a ébranlé toute la communauté du hockey.

Léo-Guy Morrissette, qui a été propriétaire du Titan pendant près de 30 ans, affirme avoir été renversé quand il a appris le nouvelle.

Un joueur des Wildcats de Moncton, Christophe Lalonde, souligne que les joueurs avaient une pensée spéciale pour les proches de Jordan Boyd, pendant l'entraînement lundi. « Il y avait beaucoup d'émotions dans l'aréna. Les joueurs ont pris un moment pour y penser, pour être déçu par ce qui est arrivé. »

Un témoin raconte

L'incident aurait pris tout le monde par surprise au Centre K.-C. Irving de Bathurst.

Le journaliste de l'Acadie Nouvelle, Robert Lagacé, qui était présent au camp d'entraînement, raconte que Jordan Boyd s'est effondré sur la glace juste avant le début du troisième exercice.

Le jeune hockeyeur aurait été emmené à l'hôpital après que des membres de l'équipe médicale aient tenté de le réanimer. « Ça a duré une bonne quinzaine de minutes, les massages cardiaques, tout ça, avant qu'on l'emmène à l'hôpital », explique M. Lagacé.

Par voie de communiqué, la Ligue a affirmé que l'adolescent avait subi une évaluation complète avant le camp et ne semblait pas avoir de problèmes médicaux qui l'empêchaient d'y participer.

Une autopsie sera pratiquée sur le corps du jeune hockeyeur, mercredi à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

PLUS:rc