NOUVELLES
13/08/2013 12:09 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Incident raciste dans une boutique suisse : Oprah Winfrey est « désolée »

L'animatrice américaine Oprah Winfrey s'est dite désolée que les médias aient fait leurs choux gras d'un incident en Suisse durant lequel elle a été victime de racisme.

Lors de la première du film The butler, lundi soir à Los Angeles, Oprah Winfrey a affirmé qu'il ne s'agissait que d'un incident en Suisse et rien de plus, ajoutant être désolée que l'affaire ait pris de telles proportions.

L'animatrice avait raconté, sur le plateau télévisé de l'émission Entertainment tonight, que l'employée d'une boutique de luxe de Zurich avait refusé de lui montrer un sac à main à 38 000 $ sous prétexte qu'elle ne pourrait pas se l'offrir. Les revenus d'Oprah Winfrey se sont établis à 77 millions de dollars au terme de l'année financière qui s'est terminée en juin, selon le magazine Forbes.

Des représentants du ministère suisse du Tourisme et le propriétaire de la boutique ont présenté leurs excuses à l'animatrice la semaine dernière, bien que Mme Winfrey ait insisté pour dire que cela n'était pas nécessaire. Elle a souligné que le pays en entier n'avait pas à s'excuser pour l'erreur d'une seule personne, affirmant que les États-Unis n'en feraient certainement pas de même dans une situation semblable.

« Je pense que ce n'était rien de plus qu'un incident en Suisse. Je suis vraiment désolée que cela ait pris une telle proportion. J'avais bien fait attention de ne pas nommer la boutique, et je suis désolée d'avoir précisé que cela se soit passé en Suisse », a-t-elle déclaré. « J'étais dans le magasin, et il est évident que cette personne ne savait absolument pas que j'avais avec moi une carte noire. On a donc tiré des conclusions sur mon apparence pour juger qui j'étais », a raconté l'animatrice, en référence à la carte bancaire pour produits de luxe qu'elle détient.

Oprah Winfrey a poursuivi en mentionnant que les vêtements qu'elle portait ne laissaient rien transparaître de son revenu annuel.

L'animatrice interprète l'épouse d'un majordome dans le film The butler, qui prend l'affiche vendredi, et dont l'histoire se déroule pendant le mouvement des droits civiques aux États-Unis.

The Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc