NOUVELLES
13/08/2013 08:43 EDT | Actualisé 13/10/2013 05:12 EDT

Fuite de gaz à l'usine Olymel de Vallée-Jonction

Les employés de l'usine d'abattage et de découpe de porcs d'Olymel à Vallée-Jonction seront en congé forcé pour une deuxième journée consécutive mercredi. Lundi, vers 18 h 40, une fuite d'ammoniac a forcé l'évacuation des 350 employés.

Les pompiers procèdent encore à la ventilation de l'édifice. Seuls certains employés de maintenance seront rappelés à l'ouvrage mercredi.

Lundi, le service incendie de Vallée-Jonction a dû évacuer le bâtiment après que des employés se soient plaints de fortes odeurs de gaz, perceptibles autant à l'intérieur qu'à l'extérieur du bâtiment.

Une dizaine d'employés ont été incommodés par les gaz. Quatre d'entre eux, qui se plaignaient de maux de cœur et de maux de ventre, ont dû être transportés à l'hôpital, par mesure préventive.

Les pompiers de Saint-Joseph et de Sainte-Marie ont prêté assistance à leurs collègues de Vallée-Jonction. Ils sont finalement parvenus à localiser la fuite mardi vers 5 h 30, dans un réfrigérateur à carcasses.

Une équipe de Québec spécialisée dans les interventions en présence de matières dangereuses a été dépêchée sur les lieux pour prêter main-forte aux services d'urgences de la localité afin de colmater la fuite de gaz d'ammoniac.

« La fuite a été colmatée ce matin [mardi]. Maintenant, il reste à évacuer les odeurs d'ammoniaque qu'il y a dans l'usine. Vers 9 h 15 à peu près, les pompiers rentraient pour arroser et tenter d'atténuer l'ammoniac dans l'usine », raconte le président du Syndicat des travailleurs d'Olymel à Vallée-Jonction, Martin Maurice.

Les autorités veulent s'assurer que les lieux sont bien aérés, que la fuite a été réparée et les lieux sécurisés avant de permettre aux employés de retourner au travail. L'usine restera donc fermée d'ici là.

La direction d'Olymel a ouvert une enquête interne. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) tiendra toutefois le travail des enquêteurs à l'oeil. « Étant donné qu'Olymel est une entreprise qui a tous les services de santé et sécurité au travail en place, ils vont procéder à l'enquête. Nous, on a ouvert un dossier d'intervention », précise André Resendes, responsable des communications de la CSST dans la région.

L'usine Olymel de Vallée-Jonction emploie plus de 1000 personnes.

PLUS:rc