NOUVELLES
12/08/2013 11:05 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Un émissaire de l'ONU visite une région tendue la Birmanie

RANGOON, Myanmar - Un émissaire humanitaire des Nations unies est arrivé dans l'État de Rakhine, en Birmanie, quelques jours seulement après que la police ait ouvert le feu contre des manifestants qui réclamaient le corps d'un pêcheur musulman rohingya.

Les affrontements ont fait un mort et dix blessés, selon ce qu'a révélé lundi un porte-parole gouvernemental.

Le pays majoritairement bouddhiste est secoué par des violences religieuses depuis plus d'un an. Plus de 250 personnes ont été tuées, en majorité des membres de la minorité musulmane, et 140 000 autres ont été chassées de chez elles. Plusieurs s'entassent encore dans des camps de réfugiés mal équipés.

Le rapporteur onusien Tomas Ojea Quintana est en visite en Birmanie pour 11 jours. Il devait notamment visiter l'État de Rakhine, qui a été le théâtre de certaines des pires violences.

Les nerfs étaient à vif vendredi à Sittwe, la ville la plus importante de l'État, après la découverte du corps d'un pêcheur qui pourrait avoir été tué par la police.

Quelque 500 membres de la communauté rohingya qui réclamaient la dépouille ont attaqué un poste de contrôle de la police. Les policiers ont ouvert le feu quand ils se sont éventuellement retrouvés confrontés à un millier de manifestants, faisant au moins 10 blessés.

PLUS:pc