NOUVELLES
12/08/2013 07:25 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Un juge à la retraite enquêtera sur l'usage de la force de la police de Toronto

TORONTO - Le chef de la police de Toronto, Bill Blair, a nommé l'ancien juge Dennis O'Connor pour l'assister dans l'évaluation des pratiques policières, incluant l'usage de la force, dans la foulée de la mort de Sammy Yatim, abattu par un policier.

M. O'Connor a notamment présidé les enquêtes sur la contamination de l'eau de Walkerton, en Ontario, et sur l'extradition et la torture du Canadien d'origine syrienne Maher Arar.

Il a aussi siégé à la cour d'appel de l'Ontario de 1998 à l'an dernier et a servi comme juge en chef adjoint durant plus de dix ans.

M. Blair a demandé à M. O'Connor de faire des recommandations basées sur les meilleures pratiques utilisées sur la scène internationale.

Cette annonce survient la veille d'une sortie publique, prévue par les familles de sept personnes tuées par la police, visant à prévenir d'autres affrontements fatals avec la police.

La famille de Sammy Yatim, âgé de 18 ans lorsque la police l'a abattu dans un autobus vide le mois dernier, doit participer à cette conférence de presse, mardi.

La mort du jeune homme a provoqué une onde de choc dans la population. Des vidéos de caméras de surveillance et de téléphones cellulaires de l'affrontement ont révélé qu'il y avait eu neuf coups de feu. Le constable James Forcillo a été suspendu.

Par la suite, M. Blair avait promis que des réponses aux questions sur les conduites policières seraient apportées.

L'ombudsman de l'Ontario, Andre Marin, a également lancé une enquête sur la direction imposée à la police par le gouvernement provincial dans les situations de résolution de conflits.

M. Marin a affirmé que la mort de M. Yatim soulevait la question de l'instauration de pratiques policières uniformes pour désamorcer les conflits avant qu'ils ne nécessitent l'utilisation de la force.

Beaucoup de rapports de coroners sur des morts semblables, survenues durant les 20 dernières années, font des recommandations qui sont presque «des copies-carbones les unes des autres», rapporte M. Marin, telles que l'amélioration de l'entraînement policier.

PLUS:pc