NOUVELLES
12/08/2013 10:52 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Mali: Cissé concède la présidence à Keïta avant la fin du dépouillement de vote

BAMAKO, Mali - L'ancien premier ministre Ibrahim Boubacar Keïta a remporté la présidence du Mali. Son opposant lui a concédé la victoire, tard lundi, à l'issue d'une élection visant à restaurer la stabilité du pays déchiré par une rébellion et un coup d'État.

Le retrait volontaire de Soumalia Cissé évite une longue bataille post-électorale, permettant au Mali d'établir un gouvernement élu démocratiquement. Cette condition était essentielle si le Mali voulait obtenir les quelque 4 milliards $ US en aide promis par la communauté internationale pour aider à sa reconstruction.

Âgé de 68 ans, M. Keïta, qui avait remporté près de 40 pour cent des votes lors du premier tour, était le favori de la course. La plupart des candidats du premier tour avaient donné leur appui à cet homme politique d'expérience.

Accompagné de sa femme et de ses enfants, M. Cissé s'est rendu à la maison de M. Keïta, tard lundi soir, pour lui concéder la victoire en personne. Il a félicité le nouveau président et lui a souhaité du succès devant les énormes défis qui l'attendent.

Plus tôt en journée, des supporters de M. Cissé ont accusé le parti de M. Keïta de gonfler les urnes, laissant entrevoir le spectre d'une longue bataille juridique.

La concession de M. Cissé a ravi les supporters de M. Keïta.

M. Keïta s'était présenté aux deux dernières élections présidentielles, en 2002 et en 2007. Il a déjà été ministre des Affaires étrangères et porte-parole de l'Assemblée nationale.

Durant la campagne, il s'est engagé à rétablir l'honneur du pays ravagé par la révolte islamique qui a fait rage dans le nord du pays jusqu'à ce que les forces armées françaises débarquent, en janvier, pour les chasser.

PLUS:pc