NOUVELLES
12/08/2013 05:56 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Irak: deux attentats ont fait 21 victimes dans le centre du pays

BAGDAD - La déflagration de deux bombes, dont celle d'un kamikaze, a fait 21 morts dans le centre de l'Irak, lundi soir, ont indiqué les autorités locales.

Il s'agissait des dernières attaques à avoir été perpétrées dans une vague de violences qui durent depuis déjà plusieurs mois en Irak.

L'attentat le plus meurtrier a eu lieu à Balad, à 80 kilomètres au nord de Bagdad, alors que 15 personnes ont été tuées et 30 autres blessées lorsqu'un kamikaze a détoné ses explosifs dans un café, a rapporté la police locale. Les activistes ciblent fréquemment des civils chiites dans leurs actions pour tenter de nuire au gouvernement chiite de Nouri al-Maliki.

Environ deux heures plus tard, six autres personnes sont mortes et 17 ont été blessées dans l'explosion d'une bombe près d'un restaurant à Baqouba, située à environ 60 kilomètres au nord-est de Bagdad.

Deux représentants d'un hôpital à proximité ont confirmé le nombre de victimes.

Par ailleurs, la branche d'al-Qaïda en Irak a revendiqué la responsabilité des attentats ayant fait 69 morts lors des festivités de l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du ramadan.

Les attentats de samedi ont pour la plupart eu lieu dans des cafés et des marchés et figuraient parmi les plus meurtriers à avoir été commis depuis le mois d'avril. Les bains de sang qui sont rapportés en Irak ont ainsi fait plus de 3000 morts et aggravé les tensions déjà très présentes entre les communautés chiite et sunnite.

PLUS:pc