NOUVELLES
12/08/2013 02:08 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Fierté Montréal préoccupée par le droit des gais en Russie

Shutterstock
rainbow gay pride flag on the...

Fierté Montréal constate que malgré les progrès enregistrés au Canada et au Québec, les droits des gais sont toujours menacés dans plusieurs pays, notamment en Russie.

Fierté Montréal a d'ailleurs choisi d'organiser une vigile pacifique devant le consulat russe mardi soir. Le but du rassemblement est de dénoncer la nouvelle loi adoptée en juin dernier par le gouvernement russe et qui interdit le militantisme en faveur de la cause homosexuelle

Fierté Montréal, qui débute lundi et qui se poursuivra toute la semaine, présente de nombreuses activités festives mettant la communauté homosexuelle en valeur. La programmation de cette année comprend spectacles et activités gratuites à la place Émilie-Gamelin, conférences sur les droits LGBT, événements culturels et communautaires et soirées festives.

La Journée communautaire aura lieu samedi sur la rue Sainte-Catherine Est et le défilé dimanche, à 13 h sur le boulevard René-Lévesque, au même endroit que l'an dernier.

Le président de Fierté Montréal, Éric Pineault, rappelle qu'il est toujours pertinent de tenir un festival célébrant la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT). « Il y a encore cinq pays qui punissent le fait d'être LGBT par la mort, cinquante pays par des châtiments physiques, peines d'emprisonnement, amendes. Il y a tellement de travail à faire au niveau international », dit-il.

Le militant polonais Jej Perfecerkcyjosc, l'un des co-président d'honneur de Fierté Montréal, constate qu'un grand écart sépare son pays du Canada. Il explique que les couples de même sexe ne sont pas reconnus par les lois de son pays. Il y est aussi difficile pour les homosexuels de s'afficher publiquement par crainte d'être agressés physiquement.

La psychiatre Karine Igartua, cofondatrice de la clinique d'orientation sexuelle de l'Université Mc Gill, croit que la vigilance est de mise. « C'est assez facile de vivre dans notre bulle relativement sécuritaire au Québec et d'oublier qu'on a déjà vécu ça ici aussi et qu'ailleurs au monde ça se vit encore », dit-elle.

Pour la première fois dans le cadre de Fierté Montréal, le stade olympique sera illuminé toute la semaine aux couleurs de l'arc-en-ciel qui sont celles de la communauté LGBT.

D'après un reportage de Nathalie Babin-Gagnon

INOLTRE SU HUFFPOST

Les pays qui ont dit oui