VIDÉO
12/08/2013 02:18 EDT | Actualisé 12/10/2013 05:12 EDT

Bradley Manning: une brève vidéo de son procès a été mise en ligne (VIDÉO)

FORT MEADE, États-Unis - La sécurité a été resserrée au procès martial du soldat américain Bradley Manning, jugé coupable d'avoir transmis des documents confidentiels au site Web WikiLeaks, après qu'une courte vidéo de son procès ait été mise en ligne sur internet.

La police militaire a passé au peigne fin, lundi, les sacs des journalistes qui s'apprêtaient à entrer dans la salle où l'armée leur fournit une retransmission vidéo de la salle d'audiences.

Le segment de 16 secondes, mis en ligne sur le site Vimeo, montre la juge Denise Lind et Bradley Manning. On y entend aussi des voix scander «Libérez Bradley Manning».

L'homme de 25 ans encourt une peine de 90 ans d'emprisonnement pour avoir transmis des centaines de milliers de documents confidentiels à WikiLeaks. Bradley Manning a affirmé avoir agi de la sorte pour lever le voile sur tout le mal causé par les agissements des États-Unis, alors que les procureurs l'accusent d'avoir nui aux relations étrangères du pays.

Les avocats de la défense ont entamé leurs plaidoyers lundi en se concentrant notamment sur la santé mentale de Bradley Manning.

Le commandant de brigade de Bradley Manning lors de son déploiement en Irak, le colonel David Miller, a affirmé lors de son témoignage qu'il ignorait, avant l'arrestation du jeune homme, que ce dernier éprouvait des troubles émotifs. Le soldat avait notamment renversé une table lors d'une séance d'orientation.

Bradley Manning devrait prendre la parole mercredi.

Par ailleurs, des représentants du comité Nobel, à Oslo, ont indiqué lundi avoir reçu une pétition réclamant que le Prix Nobel de la paix soit accordé au soldat. Quelque 100 000 personnes auraient signé la pétition.

Le militant américain anti-guerre Norman Solomon a remis la pétition à Asle Toje, lundi, qui a prévenu que cette reconnaissance, qui s'accompagne d'une bourse de 1 million $, ne constituait pas un concours de popularité. Le membre du comité Nobel a ajouté que la pétition ne renforcerait pas la nomination de Bradley Manning à ce titre, pas plus qu'elle ne l'affaiblirait.