NOUVELLES
11/08/2013 06:03 EDT | Actualisé 11/10/2013 05:12 EDT

Réouverture de plusieurs ambassades américaines

La plupart des ambassades situées au Moyen-Orient et en Afrique qui étaient fermées depuis une semaine en raison de la menace terroriste doivent rouvrir dimanche ou lundi.

Seule l'ambassade des États-Unis à Sanaa au Yémen restera fermée compte tenu « d'une série de menaces indiquant la possibilité d'attentats terroristes émanant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique », a précisé une porte-parole du département d'État. La plupart des employés de l'ambassade ont reçu l'ordre de quitter le pays mardi dernier en raison de nouveaux renseignements liés à la menace terroriste.

D'ailleurs, cinq soldats ont été tués au Yémen dans une attaque attribuée à Al-Qaïda, dimanche matin. 

Les ambassades américaines qui rouvriront leurs portes sont situées en Algérie, en Jordanie, en Irak, en Égypte, à Djibouti, au Bangladesh, au Qatar, en Afghanistan, au Soudan, au Koweït, à Bahreïn, à Oman, en Mauritanie, en Arabie saoudite et en Libye. Ces réouvertures avaient été annoncées vendredi.

Le consulat américain à Lahore au Pakistan demeurera néanmoins fermé en raison d'une « menace crédible distincte ».

Craintes partagées

Plusieurs autres pays occidentaux avaient décidé d'emboîter le pas aux États-Unis lorsque ceux-ci ont décidé d'évacuer une vingtaine d'ambassades et de consulats, la semaine dernière, l'inquiétude montant d'un cran, lundi dernier, lorsque Washington a décidé de prolonger ces fermetures.

Le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France avaient fermé leur ambassade au Yémen. La Norvège avait fait de même avec ses représentations diplomatiques en Arabie saoudite et en Jordanie.

D'abord circonspect, le Canada avait quant à lui suspendu temporairement les activités de son haut-commissariat au Bangladesh.

PLUS:rc