NOUVELLES
10/08/2013 04:55 EDT | Actualisé 10/10/2013 05:12 EDT

Une foule salue les militants tués en Égypte par un drone israélien

LE CAIRE, Égypte - Des dizaines de militants islamistes présumés se sont ouvertement joints à une importante procession funéraire, samedi, pour honorer quatre insurgés égyptiens tués par une attaque de drone israélien dans la Péninsule du Sinaï, alors que les forces égyptiennes de sécurité les regardaient passer.

Un groupe de militants islamistes peu connu, Ansar Jerusalem, a indiqué que ses hommes étaient la cible de la frappe survenue en territoire égyptien, lors de laquelle ont été tués quatre individus se préparant à tirer des roquettes contre Israël. Pendant ce temps, l'armée égyptienne a affirmé que c'est l'un de ses hélicoptères qui a mené l'attaque, tentant de limiter l'opprobre publique liée au fait de permettre à l'État hébreux de mener des attaques en sol égyptien.

La frappe aérienne fut une rare opération qui pourrait indiquer une coopération plus importante des deux pays contre les militants extrémistes dans le nord du Sinaï, après qu'un coup d'État eut provoqué la chute du président égyptien islamiste Mohamed Morsi, le mois dernier. L'attaque devrait également accroître les tensions dans la région frontalière où ont déjà eu lieu d'autres attaques à la roquette.

Des centaines de personnes, y compris des jihadistes et des membres de tribus armés, et des membres des familles des morts ont participé aux funérailles. Les dépouilles ont été exposées à l'arrière de camionnettes, drapés dans des drapeaux noirs couverts de textes à caractère islamique. Certains participants à la procession ont scandé des slogans contre Israël et l'armée égyptienne.

Le groupe a franchi les contrôles de sécurité sans encombre, bien que plusieurs personnes présentes fussent sans doute les mêmes combattants lançant des attaques quasi-quotidiennes contre les forces de sécurité dans le Sinaï. Selon les responsables de la sécurité, il était difficile d'interrompre la procession de peur d'envenimer une situation déjà instable. Ils ont ajouté que les points de contrôle étaient gardés par des agents sous-équipés pour s'en prendre à un groupe de cette taille.

Dans sa déclaration, Ansar Jerusalem ont dénoncé l'armée égyptienne pour avoir permis l'attaque par Israël.

Samedi, des médias d'État égyptiens ont cité un responsable affirmant que l'attaque avait été menée par des hélicoptères égyptiens, et que les militants islamistes se préparaient à faire feu sur des cibles égyptiennes, plutôt que contre Israël, possiblement pour ne pas avoir l'air de défendre les intérêts de l'État hébreux.

PLUS:pc