NOUVELLES
09/08/2013 11:34 EDT | Actualisé 09/10/2013 05:12 EDT

Une veillée à la chandelle pour le 5e anniversaire de la mort de Fredy Villanueva

Une centaine de personnes ont pris part vendredi soir à une veillée organisée pour souligner le cinquième anniversaire de la mort de Fredy Villanueva.

La veillée a eu lieu à l'arrière de l'aréna Henri-Bourassa, dans l'arrondissement de Montréal-Nord, où le jeune homme a été tué par un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) lors d'une opération qui a mal tourné en 2008.

La famille du défunt, des gens du quartier ainsi que des membres de la Coalition contre la répression et les abus policiers ont commémoré la mort du jeune homme.

Il s'agissait aussi d'une manière de faire avancer le deuil de la famille, toujours en attente du rapport final du coroner, qui devrait sortir à l'automne.

Aucun policier en uniforme n'était présent à la veillée, qui s'est déroulée dans une ambiance relativement détendue.

Cinq ans déjà

Les relations entre le SPVM et les jeunes de Montréal-Nord semblent s'être améliorées depuis la mort de Fredy Villanueva, en 2008.

De plus, certains investissements ont été réalisés dans les infrastructures de l'arrondissement, qui jouit maintenant d'un nouveau terrain de soccer ainsi que d'une nouvelle patoinre, gracieuseté de la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

Néanmoins, Montréal-Nord demeure un arrondissement avec des secteurs chauds, où le taux de criminalité est resté stable en cinq ans.

« On a un problème de leadership, explique le militant Will Prosper. Il n'y a personne qui s'adresse au vrai problème. Tant et aussi longtemps qu'il va y avoir de l'insécurité économique dans le quartier, il va y avoir de l'insécurité sociale. Les vraies problématiques du quartier, le fond du problème (...) reste encore omniprésent. »

Les électeurs de Montréal se tournent maintenant vers les élections municipales du 3 novembre dans l'espoir d'un véritable changement.

PLUS:rc